GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Aujourd'hui
Samedi 25 Mai
Dimanche 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Sri Lanka: la Conférence des oulémas condamne fermement les attentats

    media Les forces de sécurité sont omniprésentes dans les principaux axes du pays, ici dans la capitale Colombo, près du domicile du président srilankais, le 24 avril 2019. ©REUTERS/Dinuka Liyanawatte

    Cinq jours après le terrible attentat islamiste qui a ensanglanté le Sri Lanka, la plus grande organisation des théologiens musulmans du pays a réitéré jeudi sa condamnation de cet acte terroriste, et annoncé qu’ils étaient prêts à venir en aide à la communauté chrétienne si elle en exprimait le besoin.

    Avec notre envoyé spécial à Colombo,  Sébastien Farcis

    Les mines sont graves, le moment est solennel. En ce jeudi, les 7 000 oulémas du Sri Lanka jeûnent en solidarité avec les victimes des attentats. Le mufti Rizvi est le président de la conférence des oulémas du Sri Lanka.

    « Dans l’islam, dit-il, le meurtre d’innocents est considéré comme l’un des plus graves pêchés. Les organisations musulmanes ont déjà condamné l’organisation État islamique en juillet 2015. Donc ceux qui ont commis cet acte barbare ne font pas partie de notre communauté et nous n’accepterons pas leurs corps. »  

    L’organisation appelle les musulmans à coopérer avec les forces de sécurité pour prouver qu’ils ne sont pas du côté des terroristes. Et ils demandent même aux femmes de lever leur burqa pour faciliter leur identification. Selon Arkam Nooramith, le secrétaire pour la jeunesse, les musulmans avaient demandé l’arrestation de l’instigateur présumé des attentats de dimanche : « Nos frères de l’Est sont allés plusieurs fois déposer plainte contre cet individu et ont même manifesté pour demander de l’arrêter, car ils disaient que toute la communauté allait être blâmée pour ses actes. » 

    Malheureusement, ces alertes comme de nombreuses alertes des services de renseignements n’ont pas été suivies d’effet.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.