GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Le cyclone Fani balaye la côte est de l'Inde

    media Dans une rue de la ville indienne côtière de Puri, dans l'est de l'État de l'Odisha, après le passage du cyclone Fani, le 3 mai. REUTERS/Stringer

    Le cyclone Fani, plus violente tempête tropicale de la région depuis 20 ans, fouette tout l'est de l'Inde depuis vendredi. Il a balayé les côtes de l'Odisha, où plus d'un million de personnes ont été déplacées et 8 personnes sont mortes. C'est maintenant Calcutta et bientôt le Bangladesh qui devraient subir ces vents torrentiels.

    Avec notre correspondant à New Delhi Sébastien Farcis

    Bhubaneswar, ville de plus d’un million d’habitants et capitale de l’État oriental de l’Odisha, est complètement balayée par un vent torrentiel, avec des rafales de 175km/h. Les résidents restés en ville filment le chaos autour d’eux: les palmiers sont quasiment couchés, les vitres de leur immeuble s’envolent, et un peu plus loin, une énorme grue s’effondre sur des maisons.

    Les autorités régionales ont anticipé le désastre et évacué depuis jeudi plus d’un million de personnes vulnérables vers 4 800 refuges. Car toutes les maisons des habitants de la côte, qui ne sont pas construites en dur, pouvaient être emportées par l’un des plus puissants cyclones qu’a connus la région depuis 20 ans.

    Cette bonne préparation a permis de sauver de nombreuses vies. Le dernier cyclone d’une telle puissance avait tué plus de 10 000 personnes en 1999.

    Depuis ce samedi matin, c’est la région du Bengale qui est frappée, et Calcutta est fouettée par des vents moins violents, d’environ 100 km/h en rafale. Et enfin, le Bangladesh sera la dernière victime de la tempête Fani. Ce pays très densément peuplé a déjà évacué plus d’un million de personnes. Mais la population qui vit dans des conditions plus précaires pourrait souffrir encore plus qu’en Inde.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.