GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Corée du Nord: deux nouveaux tirs de missiles vers la mer du Japon

    media La Corée du Nord a déjà procédé à des tirs de missiles vers la mer du Japon, samedi 4 mai (photographie d'illustration). Korean Central News Agency (KCNA)

    Les tensions montent sur la péninsule coréenne. La Corée du Nord a procédé aux tirs de deux missiles balistiques de courte portée ce jeudi 9 mai, dans l'après-midi. Une nouvelle provocation qui survient cinq jours seulement après les tirs d’une série de « projectiles », samedi 4 mai, face à la mer du Japon.

    Avec notre correspondant à Séoul,  Frédéric Ojardias

    Le régime de Kim Jong-un semble chercher à faire pression sur les États-Unis et la Corée du Sud, alors que les négociations nucléaires sont dans l’impasse. Ces deux missiles balistiques ont été tirés depuis la base de Sino-ri, à 77 km au nord-ouest de Pyongyang, affirme l’armée sud-coréenne.

    Partis en direction de l’est, ils ont parcouru respectivement 420 km et 270 km, survolant ainsi tout le territoire nord-coréen, avant de s’abîmer en mer du Japon. Si le Sud avait pudiquement qualifié les précédents tirs nord-coréens samedi d’envois de « projectiles », il parle bien aujourd’hui de missiles.

    Des discussions diplomatiques

    Ces missiles ont été tirés alors que l’envoyé spécial américain en charge du nucléaire nord-coréen, Stephen Biegun, vient d’atterrir à Séoul pour des discussions. « La Corée du Nord veut montrer aux États-Unis que le temps n'est pas de leur côté », explique à Séoul l’analyste Andreï Lankov.

    Il ajoute que le régime va « continuer de rappeler que si aucune concession n'est trouvée au sujet des sanctions, il peut créer un grave désordre en Extrême-Orient ». Ces tirs surviennent alors que la Corée du Sud envisage de fournir une aide humanitaire à la population nord-coréenne, menacée par de graves pénuries alimentaires.

    ► À lire aussi : Corée du Nord: Pyongyang va-t-il reprendre ses essais de missiles?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.