GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Aujourd'hui
Lundi 27 Mai
Mardi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Rixe au Parlement de Hong Kong autour d’un projet de loi sur l’extradition

    media Des députés pro-démocratie affrontent des députés pro-Pékin lors d’une séance au Parlement sur la loi controversée sur l'extradition, à Hong Kong, le 11 mai 2019. REUTERS/James Pomfret

    À Hong Kong, des députés en viennent aux mains : au moins 4 personnes ont été blessées, dont un député qui a été transporté à l’hôpital, ce samedi 11 mai. L’objet de la bagarre est la présidence d’un comité du conseil législatif. Opposition et gouvernement s'affrontent depuis des semaines sur un projet de loi qui permettrait les extraditions de suspects vers la Chine continentale. Ce samedi, la tension est montée d'un cran.

    Des jurons, des députés qui sautent sur les tables et des coups. Bilan : un bras en écharpe, des malaises et l’évacuation du député pro démocratie Gary Fan sur une civière.

    C'est une réunion de la commission chargée d’examiner le projet de loi sur les extraditions qui a déclenché les hostilités. Jusqu'à cette semaine, un député pro-démocratie dirigeait cette commission, mais il en a été dessaisi pour être remplacé par un député favorable au projet de loi du gouvernement.

    Une loi qui est destinée à permettre l’extradition de suspects vers Taïwan, Macao et la Chine continentale, au cas par cas, précisent les autorités. Pour défendre le texte, elles s’appuient notamment sur une affaire judiciaire en cours. Taïwan réclame en effet l'extradition d'un jeune Hongkongais de 19 ans accusé du meurtre de sa petite amie pendant des vacances sur l'île.

    Mais le projet suscite une large opposition. Même les milieux d’affaires conservateurs se sont exprimés contre une loi qu’ils jugent liberticide. L'opposition souligne, elle, que cette loi défendue par de la gouverneure pro-Pékin Carrie Lam permettrait d'extrader des militants pro-démocratie vers la Chine continentale.

    La protestation a réuni près de 22 000 personnes dans les rues fin avril, c'est la plus grande mobilisation populaire depuis le mouvement des parapluies en 2014.

    À lire aussi : Révolte des parapluies de Hong Kong: neuf accusés déclarés coupables

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.