GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Aujourd'hui
Dimanche 26 Mai
Lundi 27 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Une figure controversée du renseignement sri-lankais rappelé après les attentats

    media Des militants sri-lankais rendent hommage aux journalistes tués dans l'exercice de leurs fonctions, le 29 janvier 2019. LAKRUWAN WANNIARACHCHI / AFP

    Cri d'alarme du Comité de protection des journalistes concernant le Sri Lanka. Cet organe chargé de défendre la liberté de la presse dans le monde dénonce le retour en grâce d'un cadre de la police sri-lankaise. Malgré un très lourd passif, le major Prabath Bulathwatte reprend du service pour enquêter sur les attentats de Pâques. Il avait pourtant été écarté après des accusations d'assassinat et de torture sur plusieurs journalistes à la fin des années 2000.

    La justice n'a jamais condamné Prabath Bulathwatte, mais dans plusieurs affaires, c'est le suspect numéro un. En 2009 par exemple, dans l'affaire de la mort  Lasantha Wickrematunge, rédacteur en chef d'un quotidien indépendant, le Sunday Leader : des hommes masqués bloquent sa voiture sur le bord de la route et le tabassent avec des barres de fer. Il ne survivra pas à ses blessures.

    Quinze jours plus tard : tentative d'assassinat d'un chroniqueur critique du pouvoir. Molesté avec sa femme en pleine rue, il sera forcé de s'exiler aux États-Unis, où il vit depuis 10 ans. Il y a aussi le célèbre éditorialiste Keith Noyahr, enlevé, détenu et torturé pendant sept heures en 2008.

    La liste est longue et tout converge vers un escadron secret des services de renseignement, sorte de milice chargée de faire taire quiconque s'intéressait de trop près à la politique sécuritaire sri-lankaise pendant la guerre avec les Tigres tamouls. Or, qui dirigeait cet groupe clandestin ? Prabath Bulathwatte. Le voir reprendre des fonctions au sein de l'appareil sécuritaire, écrit le Comité de protection des journalistes, c'est la garantie de nouvelles menaces contre la liberté de la presse.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.