GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Bolivie va expulser tout le personnel diplomatique vénézuélien (ministre)
    • Hong Kong: deux étudiants allemands arrêtés pour «rassemblement illégal» (police)
    • Si Evo Morales revient en Bolivie, il devra «répondre devant la justice» (présidente par intérim)
    • Ukraine: sommet le 9 décembre à Paris avec Macron, Poutine, Merkel, Zelensky (présidence française)
    • Cuba rapatrie 725 de ses «fonctionnaires de coopération» présents en Bolivie
    Asie-Pacifique

    Une cellule terroriste démantelée en Indonésie

    media La police indonésienne escorte les suspects à une conférence de presse à Jakarta, le 17 mai 2019. BAY ISMOYO / AFP

    En Indonésie, plusieurs dizaines d'individus ont été interpellés, suspectés de liens avec l'organisation jihadiste État islamique. Selon la police, ils préparaient une opération de grande envergure à l'occasion de la publication des résultats de l'élection présidentielle, prévue le 22 mai.

    Parmi les suspects figure un spécialiste des explosifs. Selon la police, cet artificier expérimenté travaillait sur un dispositif redoutable permettant de déclencher une bombe à l'aide d'un réseau Wi-Fi. Ce dispositif déjà vu au Proche-Orient, mais inédit en Asie a deux avantages pour les terroristes : il permet d'éviter le brouillage des signaux téléphoniques et d'augmenter le rayon d'action du détonateur. Avec ce système, une charge peut être déclenchée à un kilomètre de distance.

    Au cours des perquisitions ont été découvertes des traces de triperoxyde de triacétone (TATP). Il s'agit de la même substance que celle utilisée pour les attentats de Paris en 2015 ou les attaques qui ont frappé le Sri Lanka fin avril.

    Quelles étaient les cibles ? On l'ignore encore. Les interrogatoires continuent. Mais les enquêteurs font face à des clients très sérieux, affiliés au groupe État islamique. Plusieurs d'entre eux sont de retour en Indonésie après un séjour en Syrie dans les rangs du califat autoproclamé. Plus de 200 personnes suspectées de lien avec la mouvance jihadiste ont été interpellées sur le sol indonésien depuis le début de l'année.

    À lire aussi : L’artificier, personnage-clé dans l’appareil terroriste

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.