GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Bolivie: 4 nouveaux morts dans des manifestations (Commission intéraméricaine des droits de l'Homme)
    Asie-Pacifique

    Inde: une candidate du BJP qualifie l'assassin de Gandhi de «patriote»

    media Pragya Singh Thakur, Candidate du BJP dans la province de Bhopal. REUTERS/Raj Patidar

    En pleine campagne pour les législatives en Inde, une candidate du parti nationaliste hindou au pouvoir a déclaré que l'assassin du Mahatma Gandhi devait être considéré comme un « patriote ».

    Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

    Le Mahatma Gandhi est l’homme le plus vénéré en Inde. Il est le père de la nation, qui a vaincu les colons britanniques et offert l’indépendance aux Indiens. Aujourd’hui, son visage se trouve sur tous les billets de banque et son mémorial est honoré par tous les dirigeants. Mais les hindouistes, eux, reprochent à Gandhi sa tolérance envers la minorité musulmane, qui aurait, disent-ils, favorisé la partition des Indes et la création du Pakistan.

    L’assassin de Gandhi, Nathuram Godse, était un suprémaciste hindou et le parti nationaliste hindou du BJP a régulièrement essayé de le réhabiliter. Si sa candidate aux législatives Pragya Thakur a choqué la nation en qualifiant Nathuram Godse de « patriote », elle s’inscrit donc dans la droite ligne de l’idéologie du BJP au pouvoir.

    « Gandhi croyait en l’intégration de toutes les minorités et en la démocratie. Et ce gouvernement ne croit pas en cela. Notre Premier ministre est un populiste autoritaire et il est en train de faire de l’Inde une démocratie ethnique qui favorise surtout la majorité hindoue », explique ainsi Nilanjan Mukhopadhay, journaliste spécialiste du suprémacisme hindou.

    Le parti de Narendra Modi a choisi d'axer sa campagne pour les législatives sur les thèmes de la sécurité et de la défense des valeurs hindoues. Le BJP a toutefois rapidement condamné les propos de sa candidate et lui a demandé de s’excuser. Ce que cette dernière n’a pas encore fait publiquement.

    Actualisation : la candidate du BJP Pragya Thakur s’est finalement excusée le 17 mai au matin

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.