GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Législatives en Inde: les musulmans craignent la reconduction au pouvoir du BJP

    media Les nationalistes hindous du Bharatiya Janata Party (BJP) de Narendra Modi espèrent obtenir un second mandat de cinq ans. REUTERS/Adnan Abidi

    C’est le dernier jour de vote ce dimanche 19 mai en Inde. Septième et dernière phase d’un très long scrutin qui s’est déroulé pendant plus d’un mois pour renouveler la Chambre basse du Parlement. Deux thématiques ont dominé la campagne : la sécurité nationale et la promotion de l’hindouisme, deux sujets mis en avant par le parti nationaliste hindou du BJP, qui cherche à conquérir un deuxième mandat. Les nationalistes hindous sont de fait donnés grands favoris et cela inquiète la minorité musulmane.

    Avec notre correspondant en Inde, Sébastien Farcis

    Une petite table, quelques outils et un parasol pour le protéger d’un soleil féroce. Saleem Udin possède un petit atelier de fabrication de clés, sur le marché de Ghaziabad, une ville de la banlieue de New Delhi et bastion du BJP. Ce musulman de 52 ans a vu ses relations avec les hindous se détériorer sous ce gouvernement des nationalistes hindous : « Récemment, un client me demande de venir travailler chez lui. Mais il exige que j’enlève d’abord ma calotte musulmane, car sa grand-mère serait allergique à ces calottes. Je lui dis que c’est impossible : aujourd’hui c’est la calotte, demain c’est la barbe. Après, quoi ? Depuis cinq ans, ce genre de discrimination a fortement augmenté », raconte-t-il.

    Pendant la campagne, le BJP a répété que les musulmans devaient adopter les valeurs hindoues ou partir vivre au Pakistan. Saleem Udin s’inquiète : « Je suis né et j’ai grandi en Inde. Je mange indien, je m’habille avec du coton indien. Je n’ai rien à voir avec le Pakistan. Pourquoi les gens parlent ainsi et qu’est-ce que j’irai faire au Pakistan ? »

    Le BJP pourrait obtenir une majorité relative au Parlement et s’allier avec des partis régionaux, ce qui pourrait le forcer à atténuer sa politique hindouiste.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.