GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Juin
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Aujourd'hui
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Sri Lanka: il y a 10 ans, la fin de la guerre civile entre Cinghalais et Tamouls

    media Des soldats sri-lankais célèbrent leur victoire contre les Tigres Tamouls, … Des soldats sri-lankais célèbrent leur victoire contre les Tigres Tamouls, le 19 mai 2009. (Photo : Reuters)

    La sécurité a été renforcée au Sri Lanka cette fin de semaine où l'on commémore le dixième anniversaire de la fin de la guerre civile. Une guerre entre les Cinghalais et les Tamouls qui a fait au moins 70 000 morts.

    Depuis l'indépendance du Sri Lanka en 1948, la minorité tamoule se sent discriminée par la majorité cinghalaise au pouvoir. Dans les années 70, un mouvement armé se crée, les Tigres de Libération de l'Eelam Tamoul, qui réclame un Etat indépendant.

    En 1983 ils mènent une attaque contre des soldats dans le nord du pays ; 13 d'entre eux sont tués. S'ensuit une répression sanglante contre la population tamoule, il y a des centaines de morts.

    Ces événements marquent le début de la guerre civile au Sri Lanka.

    Une guerre très meurtrière notamment pour les civils

    Massacres, attentats... Personne n'est épargné y compris des hautes personnalités. En 1991 l'ancien Premier ministre indien Rajiv Gandhi est tué par une femme kamikaze des Tigres tamouls. Puis c'est au tour du président srilankais de l'époque Ranasinghe Premadasa d'être assassiné.

    Les différentes tentatives de négociations échouent. En 2009, le gouvernement lance un assaut contre le chef du mouvement séparatiste Prabhakaran, qui est tué. L'armée srilankaise est accusée d'avoir massacré quelque 40 000 civils tamouls dans les derniers mois du conflit. Le président Maithripala Sirisena, élu il y a quatre ans sur la promesse faite aux Tamouls de demander des comptes aux militaires accusés d’avoir tué des milliers de civils tamouls à la fin de la guerre a récemment fait marche arrière et refusé toute enquête des Nations unies.

    A la fin de la guerre en 2009, après 37 années de violences, le bilan est terrible: au moins 70 000 personnes sont mortes et 20 000 sont encore portées disparues aujourd'hui dont 5000 soldats.

    ► À (ré)écouter : Où en est la réconciliation entre Tamouls et Cinghalais au Sri Lanka ?

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.