GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Record battu pour un tableau de Nicolas de Staël, adjugé 20 millions d'euros à Paris (Christie's)
    • La Turquie va mettre fin à son offensive en Syrie après un retrait des forces kurdes, annonce Mike Pence
    • L'invitation de Trump à Erdogan suspendue aux discussions en cours à Ankara (Maison Blanche)
    • Cuba: décès de la danseuse et chorégraphe cubaine Alicia Alonso à 98 ans (ballet)
    • Le prochain G7 aura lieu dans un club de golf de Donald Trump en Floride (Maison Blanche)
    Asie-Pacifique

    Bangladesh: l'Accord sur la sécurité dans l'industrie textile prolongé d'un an

    media Dans une usine textile de Tongi, au Bangladesh. Getty Images/Thomas Imo

    Six ans après le drame du Rana Plaza, de grandes marques textiles internationale ont obtenu dimanche 19 mai que la Cour suprême du Bangladesh prolonge d'un an l'application de l'Accord sur la surveillance de la sécurité des usines de confection dans ce pays marqué par des drames industriels.

    De notre correspondant régional, Sébastien Farcis

    Cela fait un an que les responsables de l’organisme international de l’Accord essaient de transférer leur mission à une structure nationale de contrôle des usines. Mais cela est extrêmement difficile, car les instances bangladaises manquent d’expertise dans le domaine. La convention signée dimanche 19 mai entérine donc la création d’une nouvelle structure bangladaise, composée du patronat, des marques internationales d’habillement et des syndicats, et qui devrait superviser les contrôles des usines dans moins d’un an.

    Les associations sont toutefois méfiantes. « Ce nouvel organisme doit travailler selon les mêmes standards que ceux de l’Accord en termes de transparence, de défense des salariés et surtout d’indépendance envers les entreprises. Or, le patronat a déjà dit qu’il aimerait voir disparaitre l’accord et que le pays n’en avait plus besoin », explique Christie Miedema, de Clean Clothes Campaign.

    Les habits représentent 80 % des exportations du Bangladesh, et l’une de ses seules sources de devises étrangères. Le patronat de ce secteur est donc très influent, et sans un organisme indépendant et contraignant comme l’Accord, beaucoup craignent que les mesures de sécurité soient diluées et que de nouveaux accidents puissent se produire.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.