GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Banque du Japon opte sans surprise pour le statu quo monétaire
    • Le président chinois Xi Jinping est arrivé en Corée du Nord (TV chinoise)
    • Le président chinois Xi Jinping est parti pour la Corée du Nord (TV chinoise)
    • Crash du vol MH17: la Russie doit s'assurer que «justice» sera rendue (Pompeo)
    • Disparition de Philippe «Zdar», du duo électro français Cassius (agent)
    Asie-Pacifique

    Indonésie: violentes émeutes à Jakarta après l'annonce de la victoire de Widodo

    media Des manifestants sont descendus dans les rues de Jakarta, le 22 mai 2019. REUTERS/Willy Kurniawan

    Des émeutes ont éclaté à Jakarta, la capitale indonésienne, dans la nuit de mardi à mercredi, après l'annonce des résultats de vote qui donnent le président sortant Joko Widodo vainqueur. Un résultat contesté par les partisans de l'opposition qui sont descendus dans la rue. Les violences ont fait au moins six morts.

    Des images montrent des forces anti-émeutes tirer des gaz lacrymogènes pour disperser la foule en colère et des manifestants cagoulés, certains armés de bâtons.

    Pendant des heures, des scènes de guérilla urbaine se sont déroulées à Jakarta avec des partisans de l’opposition qui lançaient des pierres et des pétards en direction de la police, alors que d’autres mettaient le feu à des étals de marchands et des voitures.

    Plus de 30 000 policiers avaient été déployés dans la capitale. Ont-ils tiré à balles réelles sur les manifestants ? Le chef de la police dément.

    Ecoles et centres commerciaux fermés

    C’est l’annonce de la victoire du président sortant Joko Widodo qui a mis le feu aux poudres. Selon la commission électorale, il aurait obtenu 55,5% des voix, contre 44,5% pour son rival, l’ex-général Prabowo Subianto.

    Ce dernier conteste le comptage des voix et dénonce des fraudes, mais son appel au calme et sa promesse de contester l’élection devant la Cour constitutionnelle n’ont pas été entendus par ses partisans.

    Ce mercredi, des centres commerciaux, des écoles et des entreprises dans la capitale sont fermés. Le calme reste précaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.