GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Crise sociale au Chili : le président Piñera condamne les violences policières
    Asie-Pacifique

    Inde-Pakistan: vers un réchauffement des relations diplomatiques

    media Le Premier ministre Narendra Modi remercie ses supporters lors d'un meeting à New Dehli, le 8 mai 2019. REUTERS/Adnan Abidi

    Trois jours après la réélection du parti de Narendra Modi au pouvoir en Inde, son homologue pakistanais l’a appelé pour le féliciter. Il rompt ainsi une période de tensions initiées par l’attaque d’islamistes pakistanais au Cachemire indien, qui avait failli entraîner les deux pays dans une guerre ouverte.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

    L’appel est cordial et protocolaire : le Premier ministre pakistanais félicite son homologue indien Narendra Modi, qui lui fait savoir qu’il serait bien que les deux pays luttent ensemble contre le terrorisme et la pauvreté régionale. Rien d’exceptionnel si ce n’est que, depuis plusieurs mois, même ces échanges diplomatiques n’existaient plus entre ces deux frères ennemis. Leurs armées munies de l’arme nucléaire se sont même affrontées en février par chasseurs interposés, ce qui n’était pas arrivé depuis quarante ans.

    Il est encore tôt pour parler de réconciliation, mais les deux pays ne sont déjà plus sur le pied de guerre. Pour parler de paix, cela mettra un peu plus de temps : New Delhi affirme toujours que les pourparlers reprendront avec Islamabad uniquement quand les attaques de terroristes cesseront - or les infiltrations de militants pakistanais au Cachemire indien sont récurrentes. L’Inde affirme en abattre beaucoup, mais la population locale indienne est également de plus en plus hostile à l’intense répression du mouvement autonomiste par New Delhi. Les éléments ne sont pas encore réunis pour mettre fin à un conflit qui dure depuis 71 ans.

    ►À lire aussi : Inde-Pakistan: New Delhi maintient son armée en état d'«étroite vigilance»

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.