GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Donald Trump sanctionne les exportations indiennes vers les États-Unis

    media Donald Trump et Narendra Modi lors du G20 de Buenos Aires le 30 novembre 2018. SAUL LOEB / AFP

    Donald Trump a confirmé ce samedi 1er juin que l’Inde serait exclue de l’accord préférentiel américain sur l’importation de marchandises à partir du 5 juin. Washington avait menacé début mars de sanctionner New Delhi, principale bénéficiaire de cet accord réserve aux pays en voie de développement, en représailles aux barrières commerciales érigées par l’Inde.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Antoine Guinard

    La Maison Blanche avait attendu le résultat des législatives indiennes et la réélection du Premier ministre Narendra Modi pour mettre ses menaces à exécution. Donald Trump a déclaré vendredi que l’Inde, « n’avait pas assuré aux États-Unis un accès équitable et raisonnable a son marché ».

    Perte potentielle de 190 millions de dollars

    Pour l’Inde, la sortie de ce système de préférences généralisées, correspond à une perte potentielle de 190 millions de dollars par an. New Delhi minimise l’impact de cette décision sur ses exportations vers les États-Unis et a menacé d’augmenter les droits d’importants sur une vingtaine de produits américain en représailles.

    Côté américain, la décision de Donald Trump ne fait pas l’unanimité. Les défenseurs de cet accord affirment que cela coûtera 300 millions de dollars par ans aux entreprises américaines en droits de de douanes supplémentaires.

    L'économie indienne en perte de vitesse

    L’exclusion de ce système de préférence n’est toutefois pas de bon augure pour l’Inde, dont l’économie est en perte de vitesse. Selon les chiffres officiels publiés vendredi, la croissance a chuté à 5,8% entre janvier et mars, contre une moyenne de 6,8% sur l’ensemble de l’année dernière. La relance des exportations indiennes, un secteur qui reste faible, pourrait notamment relancer la création d’emploi, chantier urgent pour le gouvernement de Narendra Modi.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.