GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 14 Décembre
Dimanche 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Législatives au Royaume-Uni, présidentielle en Algérie: suivez nos éditions spéciales à partir de 8h10 (heure de Paris)
    • Brexit: Bruxelles veut «rebâtir» les relations avec Londres après la victoire de Johnson (Breton)
    • Élections britanniques: Jo Swinson, la cheffe des libéraux-démocrates, pro-Union européenne, perd son siège de députée
    • Donald Trump félicite Boris Johnson pour sa «grande» victoire aux élections législatives britanniques
    Asie-Pacifique

    «Guerre anti-drogue»: les Philippines refusent une enquête de l'ONU

    media Le président philippin Rodrigo Duterte le 15 septembre 2018. REUTERS/Erik De Castro

    Les Philippines ont rejeté l'appel à une enquête sur les violations des droits humains lancé par onze experts des Nations unies, estimant qu'il s'agissait d'une « ingérence » dans les affaires du pays.

    La présidence philippine a rejeté ce 8 juin l'appel à une enquête sur les violations des droits humains lancé par onze experts des Nations unies.

    Ces derniers avaient appelé la veille les Etats-membres du Conseil des droits de l'homme de l'ONU à ouvrir une enquête sur les graves violations des droits humains, soulignant notamment « le nombre impressionnant de personnes tuées par la police dans le cadre de la soi-disant lutte contre le trafic de drogue ».

    Cet appel des experts de l'ONU « est non seulement idiot mais une ingérence inadmissible dans la souveraineté des Philippines », a déclaré dans un communiqué le porte-parole de la présidence philippine Salvador Panelo.

    Victimes de la « guerre contre la drogue »

    Selon les chiffres officiels, plus de 5 300 suspects ont été tués par la police depuis le début de la « guerre contre la drogue » lancée par le président Rodrigo Duterte après son élection il y a trois ans. Les défenseurs des droits humains estiment que le chiffre réel est trois fois plus élevé.

    La « guerre contre la drogue » est la politique phare du chef de l'Etat, qu'il défend vigoureusement contre toutes les accusations venues de l'extérieur. Ses critiques estiment que cette lutte revient à une « guerre contre les pauvres », et nourrit un climat d'illégalité et d'impunité dans le pays.

    (avec AFP)

    A lire aussi : Philippines: plongée dans la guerre contre la drogue du président Duterte

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.