GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Hong Kong: Pékin hausse le ton après les critiques de Washington

    media Rassemblement devant le siège du Conseil législatif de Hong Kong, le parlement local, ce 11 juin 2019. Reuters

    Alors qu'une nouvelle mobilisation se prépare à Hong Kong pour protester contre le projet de loi sur les extraditions judiciaires vers la Chine continentale, Pékin hausse le ton. Elle appelle les autorités américaines à cesser les ingérences sur Hong Kong.

    La Chine dénonce les « propos irresponsables et erronés » des Etats-Unis à propos d'un projet de loi hongkongais controversé qui prévoit d'autoriser les extraditions vers la Chine continentale, après les inquiétudes exprimées par Washington : « Nous appelons les Etats-Unis (...) à être prudents dans leurs paroles et leurs actes, et à ne plus s'ingérer dans les affaires de Hong Kong et dans les affaires intérieures. »

    Ce scénario a en effet été dénoncé sur un ton sévère par la porte-parole de la diplomatie américaine, Morgan Ortagus : « Les Etats-Unis partagent l'inquiétude d'un grand nombre d'habitants de Hong Kong : le manque de protections contenues dans ce projet de loi pourrait réduire l'autonomie du territoire hongkongais et saper des années de travail consacrés à la protection des droits de l'homme, des libertés fondamentales et des valeurs démocratiques. »

    Le Royaume-Uni est sur la même ligne. Si cette loi passe, déclare le ministère britannique des Affaires étrangères, les citoyens de Hong Kong devront affronter le système judiciaire chinois, ses très longues détentions préventives, ses confessions télévisées. Et donc l'absence des garanties juridiques offertes par la Constitution hongkongaise.


    ► Nouvelle mobilisation en vue

    En dernier recours puisque la manifestation d'un million de personnes n’a pas découragé le gouvernement, divers groupes d’opposants ont notamment appelé les Hongkongais à faire la grève et à aller entourer le Legco, le Parlement local, en signe de protestation contre la loi d’extradition.

    Avec notre correspondante à Hong KongFlorence de Changy

    Près de mille entreprises locales ainsi que des syndicats d’étudiants, d’enseignants, de chauffeurs de bus et de travailleurs sociaux ont déjà annoncé leur intention de protester contre ce projet de loi d’une manière ou d’une autre dans les jours à venir.

    Parmi les 1 200 multinationales présentes à Hongkong, le cabinet d’audit Deloitte a suggéré à ses employés de prendre un jour de congé ou de travailler de chez eux.

    Le diocèse de Hongkong a appelé le gouvernement à renoncer à ce projet de loi, un appel qui ne devrait pas laisser indifférente la cheffe de l’exécutif, Carrie Lam, catholique fervente.

    En anticipation d’un important rassemblement autour du Parlement, la police a déjà bouclé tout le pâté de maisons. Même la pelouse dédiée aux pique-niques a été fermée pour de soudains travaux d’entretien. Dans la soirée de mardi à la station de métro la plus proche du Parlement, la police a procédé à des fouilles minutieuses et à de nombreux contrôles, des mesures jamais vues jusqu’à présent.

    Le chef du bureau de Carrie Lam a pour sa part indiqué que des menaces de mort contre la famille de la cheffe de l’exécutif avaient été reçues par plusieurs personnes de son staff.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.