GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Hong Kong: la manifestation maintenue après la suspension de la loi controversée

    media «Nous devons dire au gouvernement que le peuple de Hong Kong continuera de manifester tant que nous ne verrons pas un retrait du projet», a déclaré à la presse Jimmy Sham, du Civil Human Rights Front, à Hong Kong, le 15 juin 2019. REUTERS/Athit Perawongmetha

    À Hong Kong, la cheffe de l’exécutif Carrie Lam a annoncé le report sine die du projet de loi controversé sur l’extradition. L'appel à manifester ce dimanche 16 juin est cependant maintenu pour demander non pas la suspension du travail législatif, mais le retrait pur et simple du texte.

    Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

    À la sortie du conseil exécutif, des applaudissements ont accueilli l'annonce de la suspension de la loi d’extradition par la cheffe du gouvernement de la région autonome de Hong Kong, Carrie Lam.

    Depuis le début de la semaine, des opposants au texte se relaient sur les passerelles de béton situées à quelques centaines de mètres des administrations avec leurs affiches, leurs slogans et un peu plus loin les tentes des grévistes de la faim, dont Jimmy Choi, 69 ans.

    Grève de la faim suspendue

    Silhouette athlétique, regard déterminé, ce professeur à la retraite ira évidemment manifester le 16 juin « Sûr que j’irai, parce que les choses continuent, déclare-t-il. On parle seulement d’une suspension. À n’importe qu’elle moment, elle peut recommencer. On n'a pas de garantie. Il faut supprimer ce projet de loi ».

    Jimmy fait partie des 24 opposants au texte en grève de la faim. Même chose pour Pamela, 32 ans. Les cheveux bleus, un grand sourire sur les lèvres, cette doctorante, maître de conférences à l’université de Hong Kong ne s’alimente plus depuis mercredi soir dernier et continuera de ne pas le faire ce dimanche. Elle a pris cette décision après ce qu’elle considère comme un recours excessif contre les manifestants.

    « Je pense que la cheffe de l’exécutif tente de nous démobiliser, affirme-t-elle. Elle doit d’abord retirer le projet de loi. Elle doit ensuite démissionner. Enfin, la police doit s’excuser et nous voulons une vraie enquête sur les violences ».

    Une partie des grévistes de la faim devraient arrêter leur grève ce dimanche ou plutôt, disent-ils, la suspendre.

    ►À lire aussi : Hong Kong: la cheffe de l'exécutif suspend son projet de loi sur l'extradition

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.