GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 25 Juillet
Vendredi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Ceta: le Canada «heureux» du vote de l'Assemblée nationale française (gouvernement)
    Asie-Pacifique

    Poussée de fièvre entre l'Inde et les Etats-Unis: des taxes contre des amandes

    media Coup de chaud sur les relations commerciales entre l'Inde et les Etats-Unis (photo d'illustration): l'Inde décide de relever les taxes sur un certain nombre de produits importés des Etats-Unis. REUTERS/Eduardo Munoz

    L'Inde relève à partir de ce dimanche les taxes douanières sur près d'une trentaine de produits américains, parmi lesquels les noix, les amandes et les pommes. Cette désicion de New Dehli vient  en réponse à celle de Washington de mettre fin aux avantages douaniers de l'Inde. Malgré les efforts du gouvernement de Narendra Modi et de Donald Trump pour entretenir de bonnes relations commerciales, les deux pays se livrent à un bras de fer.

    En 2018 Washington avait refusé d'exempter l'Inde de la hausse des taxes douanières sur l'acier et l'aluminium, au motif d'un rééquilibrage des échanges commerciaux entre les deux pays.

    En réponse, New Delhi avait annoncé son intention de relever jusqu'à 120% les droits de douane sur certains produits américains, mais avait retardé sa mise en application préférant poursuivre des négociations. Ce qui n'a pas empêché le gouvernement de Narendra Modi d'instaurer en février des mesures protectionnistes visant les deux géants américains du e-commerce, Amazon et Walmart.

    Quatre mois plus tard Donald Trump a sorti l'Inde du programme de traitement commercial préférentiel, alors qu'elle en était le premier bénéficiaire. l’Inde, « n’avait pas assuré aux États-Unis un accès équitable et raisonnable a son marché »,déclarait Donald Trump début juin. Exclue des avantages douaniers par les Etats-Unis, New Delhi répond à Washington par de nouvelles taxes qui entrent en vigueur ce dimanche, en relevant les droits de douane d'une trentaine de produits américains, comme les noix, les pommes et les amandes, dont l'Inde est le premier acheteur... La mesure vise au total un montant de 142 milliards de dollars de produits importés.

    Donald Trump et le Premier ministre indien, Narendra Modi doivent se rencontrer au prochain G20 fin juin avec au menu des discussions leurs différends commerciaux.

    À écouter aussi: L'économie mondiale sous la menace d'une guerre commerciale (Eco d'ici - Eco d'ailleurs)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.