GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Visite de Mike Pompeo en Inde pour aborder les tensions commerciales

    media Après un passage par l'Arabie saoudite et l'Afghanistan, Mike Pompeo est arrivé à New Delhi, le 26 juin 2019. Jacquelyn Martin/Pool via REUTERS

    Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo est en Inde ce mercredi 26 juin pour une visite éclair, avant de s’envoler jeudi pour Osaka, où se tient le sommet du G20. À New Delhi, Mike Pompeo s’est entretenu avec le Premier ministre Narendra Modi ainsi qu’avec son homologue indien Subrahmanyam Jaishankar. Au programme des discussions, les relations commerciales entre l'Inde et les États-Unis, la dépendance de l’Inde sur le pétrole iranien, mais aussi l’accord indo-russe de défense pour l’achat de missiles sol-air à Moscou, vu d’un mauvais oeil par Washington.

    De notre correspondant à New Delhi, Antoine Guinard

    Mike Pompeo a tenu à se montrer rassurant sur les relations indo-américaine lors d’une conférence de presse à New Delhi ce mercredi 26 juin. Le secrétaire d’État américain a évoqué des différents dans les relations commerciales, mais s’est dit confiant que ces différents pouvaient se résoudre « dans un esprit d’amitié » à l’avenir. Après l’exclusion de l’Inde du régime préférentiel américain sur l’importation de marchandises au début du mois, New Delhi avait en effet riposté en augmentant les tarifs douaniers sur 29 produits américains.

    Mike Pompeo a également designé l’Iran, troisième pays exportateur de pétrole a l’Inde, comme un bastion du terrorisme mondial, un fléau « dont l’Inde souffre », a-t-il tenu à rappeler. Son homologue indien Subrahmanyam Jaishankar a toutefois assuré que l’Inde et les États-Unis avaient établi un « terrain d’entente » en ce qui concerne les besoins énergétiques de l’Inde.

    Autre dossier épineux, qui devrait être abordé par Mike Pompeo lors de cette visite: l’accord de plus de 4,5 milliards d’euros pour l’achat de missiles sol-air S-400 à la Russie signé en octobre dernier. Washington s’oppose à cet accord et prévoit des sanctions économiques contre les pays signant des accords importants avec le secteur de la défense russe. L’Inde a toutefois répété qu’elle n’y renoncerait pas, malgré la pression américaine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.