GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Pollution: des habitants de Jakarta attaquent le gouvernement indonésien

    media La ville de Jakarta se retrouve régulièrement en tête des villes les plus polluées au monde. BAY ISMOYO / AFP

    Trente-et-un habitants de Jakarta, en Indonésie, vont porter plainte ce jeudi 4 juillet devant le tribunal central du district de Jakarta contre le gouvernement qu'ils accusent d'inaction face à la pollution.

    À Jakarta, il est impossible de distinguer l'horizon du bleu du ciel. À l'instar de plusieurs autres villes asiatiques comme Pékin ou New Delhi, la capitale indonésienne étouffe. Les habitants postent sur les réseaux sociaux des photos de cette pollution, bien visible à l'œil nu, pour dénoncer la situation.

    Un groupe d'habitants a décidé d'aller encore plus loin en portant plainte. Leur but : obliger le gouvernement à prendre ses responsabilités. « Le gouvernement doit remplir ses devoirs. Il doit par exemple mettre en place des tests d'émission de pollution sur chaque véhicule, que ce soit les voitures, les motos ou les bus... Et il doit aussi informer la population sur la qualité de l'air », affirme Nelson Nikodemus Simamora, l'un des 31 plaignants et leur avocat.

    La qualité de l'air se dégrade d'année en année dans la capitale indonésienne. Le Jakarta Post relève que les habitants n'ont pas respiré un air de bonne qualité depuis deux ans. À la clé : des problèmes de santé. « Un des plaignants est obligé de suivre un traitement médical parce qu'il a des problèmes respiratoires. Mais il y a aussi des conséquences sur l'activité physique. Un des plaignants adore faire de la course à pied, mais ce n'est plus possible à cause de la qualité de l'air », remarque Fajri Fadhillah, chercheur au Centre indonésien pour l'environnement.

    Cette pollution de l'air s'explique par les millions de véhicules qui circulent dans la capitale indonésienne, mais aussi en raison de la présence d'entreprises automobiles et sidérurgiques. « Jakarta est aussi une ville où l'on construit beaucoup d'immeubles, ce qui contribue à la libération des particules fines dans l'air », pointe encore Fajri Fadhillah. Pour le seul mois de juin, Jakarta s'est retrouvée en tête du classement des villes les plus polluées au monde à six reprises.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.