GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Disparition du vol MH370: les avancées de l'enquête française

    media Les familles des passagers chinois du vol MH370 se sont rassemblées devant les locaux de la Malaysia Airlines jeudi 6 août 2015 après avoir appris qu'un débris de l'avion avait été probablement retrouvé sur une plage de La Réunion. REUTERS/Jason Lee

    La disparition du vol MH370 reliant Kuala Lumpur à Pékin est l'un des plus grands mystères de l'aviation civile. Le 8 mars 2014, le vol disparaît des écrans radars. À bord de l'appareil, 239 personnes. Malgré des recherches dans l'océan Indien, l'épave du Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines n'a jamais été retrouvée. Dans leurs colonnes, nos confrères du quotidien français Le Parisien dévoilent que les enquêteurs français ont eu accès au dossier et il semblerait que la thèse du suicide du pilote soit privilégié dans l'enquête.

    Lorsque le Boeing 777 de la Malaysia Airlines s'est écrasé dans l'océan Indien, il y avait bien quelqu'un aux commandes de l'appareil. D'après le quotidien Le Parisien, le pilote était aux commandes de l'appareil jusqu'à sa disparition.

    Dans les cercles très proches des investigations, la thèse du suicide du commandant de bord est la plus plausible. Quelques minutes avant que l'avion ne disparaisse des écrans radars, certains virages anormaux ont été réalisés, une manoeuvre qui ne peut être effectuée que par un pilotage manuel.

    Même s'il est trop tôt pour affirmer catégoriquement que c'est le pilote qui était aux commandes, les enquêteurs privilégient cette piste. Le profil du commandant de bord a d'ailleurs été examiné de très près. Mais Zaharie Ahmad Shah, pilote chevronné de 53 ans, ne semble pas avoir un profil suicidaire. La piste terroriste a également été fouillée. Pour l'instant, aucun élément susceptible de confirmer cette thèse n'a été trouvé.

    Seule la France enquête encore sur ce mystère de l'aviation civile. La France est compétente puisque trois ressortissants étaient à bord de l'avion. Ghyslain Wattrelos, qui a perdu sa femme et deux de ses enfants dans le crash, et son avocate Maître Marie Dosé ont été reçus au tribunal de Paris pour faire le point sur les récentes avancées de l'enquête, car il y a un peu plus d'un mois magistrats et enquêteurs ont pu auditionner des experts de Boeing.

    Les experts de Boeing ont répondu avec précision aux questions des magistrats instructeurs, et ont surtout confié aux magistrats les données brutes d'Inmarsat que nous attendions depuis très longtemps. Nous allons pouvoir comprendre un peu mieux ce qui s'est passé au niveau de la trajectoire de l'avion...

    Marie Dosé, avocate de Ghyslain Wattrelos qui a perdu sa femme et deux de ses enfants dans le crash 11/07/2019 - par RFI Écouter
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.