GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    La présidente taïwanaise en Haïti: une visite peu fructueuse

    media La présidente taïwanaise Tsai Ing-wen et son homologue haïtien Jovenel Moïse, le 23 juillet 2019 à Port-au-Prince. REUTERS/Andres Martinez Casares

    La présidente taïwanaise a entamé samedi 13 juillet un voyage officiel dans la Caraïbe avec Haïti pour première étape. Haïti est l’un des 17 pays à encore reconnaitre officiellement Taïwan comme République de Chine. Mais ce choix diplomatique exceptionnel n’est guère exploité par Port-au-Prince : la rencontre entre les deux présidents samedi s’est révélée plutôt infructueuse.

    Avec notre correspondante à Port-au-Prince,  Amélie Baron

    C'était la première fois depuis sa prise de fonction en février 2017 que Jovenel Moïse recevait un homologue étranger en visite officielle. Pour Taïwan, Haïti est un partenaire clé. L’an dernier, plusieurs pays dont la République dominicaine voisine ont rompu les relations avec Taipei au profit de Pékin.

    Les 63 ans de fidèle amitié haïtiano-taïwanaise, saluée par les deux chefs d’État samedi, n’ont pour autant pas été récompensés par un accroissement de la coopération bilatérale : aucune annonce n’est sortie de la rencontre entre Jovenel Moïse et Tsai Ing-wen.

    ► À écouter aussi : En tension avec la Chine, Tsaï Ing-wen cherche du soutien

    Il faut dire que le prêt de 150 millions de dollars accordé par Taïwan à Haïti en mars 2018 n’est pas encore débloqué, car le Parlement haïtien n’a toujours pas ratifié le texte. Les deux pays veulent favoriser les investissements privés taïwanais en Haïti mais l’insécurité grandissante dans le pays freine considérablement tout éventuel projet industriel.

    Signe fort de ce handicap majeur : sur une tournée de neuf jours dans la Caraïbe, la présidente taïwanaise ne sera restée que quatre heures en Haïti, alors qu’il s’agit désormais de son allié le plus grand géographiquement et démographiquement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.