GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 25 Octobre
Samedi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Pakistan: arrestation d'Hafiz Saeed, fondateur du mouvement armé Lashkar-e-Taiba

    media Les autorités pakistanaises ont arrêté Hafiz Saeed, fondateur du groupe Lashkar-e-Taiba. (photo de 2018). ARIF ALI / AFP

    Au Pakistan, Hafiz Saeed, le fondateur du mouvement armé Lashkar-e-Taiba, a été arrêté. Il est accusé d’avoir organisé les attaques de Bombay, en Inde, en 2008, qui avaient fait plus de 160 morts. Cette arrestation intervient à quelques jours de la visite du Premier ministre pakistanais Imran Khan à Washington.

    Selon l’agence antiterroriste pakistanaise, Hafiz Saeed est accusé de financer des organisations interdites. Au début du mois déjà, 13 dirigeants de la Jamaat ud-Dawa, l’organisation caritative qu’il dirige et qui a été interdite par Islamabad, avaient été arrêtés pour financement du terrorisme au travers de trusts et des organisations à but non lucratif. Ces organisations avaient elles-mêmes été interdites en avril.

    Depuis quelques mois, le Pakistan tente donc de répondre aux critiques qui l’accusent de financer le terrorisme. En février, le Groupe d’action financière, l’organisation intergouvernementale chargée de lutter contre le terrorisme et le blanchiment d’argent, avait menacé de mettre Islamabad sur sa liste noire s’il ne tenait pas ses promesses. La date butoir est fixée en octobre.

    L’arrestation d’Hafiz Saeed intervient également à cinq jours de la rencontre du Premier ministre pakistanais et du président américain à Washington. L’an dernier Donald Trump avait suspendu 300 millions de dollars d’aide militaire à Islamabad, considéré comme un partenaire « peu fiable » dans la lutte contre l’extrémisme.

    Mardi 16 juillet, le ministre américain de la Défense a reconnu que le Pakistan faisait des progrès dans sa lutte contre les groupes anti-indiens, et pour la réconciliation en Afghanistan. Manifestement, ces efforts étaient insuffisants. Mark Esper a souligné qu’il comptait tout faire pour que le Pakistan change son approche stratégique dans la région.

    À lire aussi : 26-Novembre 2008: Bombay se souvient

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.