GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Grave affront à Hong Kong: des opposants souillent le bureau de liaison chinois

    media L'emblème national chinois souillé par de l'encre, au bureau de liaison de Pékin à Hong Kong, le 21 juillet 2019. REUTERS/Edgar Su

    À Hong Kong, entre l'opposition et le pouvoir pro-Pékin, le bras de fer continue. Dimanche 21 juillet 2019, quelques heures après la fin de la marche pacifique et pro-démocratie, des manifestants se sont retrouvés devant le bureau de liaison de Pékin à Hong Kong et ont lancé des œufs et de l'encre. De quoi profondément irriter les autorités chinoises.

    Avec notre correspondante à Hong Kong, Angélique Forget

    Pour Pékin, c’est une humiliation. Le bureau de liaison, qui représente le pouvoir chinois à Hong Kong, a été dégradé. Des faits « absolument intolérables », commente le ministère des Affaires étrangères de la Chine populaire.

    Dans la presse chinoise, même condamnations : l’agence de presse officielle Chine nouvelle dénonce des actes qui « menacent la souveraineté nationale et qui contestent l’autorité du gouvernement central ».

    ► À lire aussi : À Hong Kong, la crise politique révèle le mal-être de la jeunesse

    Le symbole est fort : sur le fronton du bureau de liaison, l’emblème national chinois, un médaillon rouge et or représentant la Citée interdite illuminée par les cinq étoiles du drapeau chinois, a été maculé d’encre noire.

    Une image que les autorités chinoises ont décidé - c’est rare - de ne pas censurer. Comme si elles voulaient reprendre la main sur la narration de la crise.

    Le Quotidien du peuple écrit que cet affront offense le principe « Un pays, deux systèmes ». Or, c’est justement ce principe que les manifestants hongkongais défendent dans la rue depuis début juin.


    ■ Témoignage

    La répression des militants pro-démocratie à Hong Kong a redoublé de violence, lundi. Des hommes soupçonnés d’appartenir aux triades ont agressé de nombreuses personnes à la station de métro de Yuen Long, située près de la frontière avec la Chine. Ryan Lau est le PDG d’une agence de publicité. Resté chez lui toute la journée, il a décidé de se rendre là-bas vers 23 heures. Alors qu’il aidait des militants à fuir, il raconte comment il a été attaqué.

    Les hommes en t-shirts blancs, ces gangsters, sont apparus derrière la grille du métro et ils ont commencé à crier. Ils ont cassé la grille et ils sont entrés, armés de bâtons et surtout de barres métalliques. Quand je me suis retourné, j’ai vu deux hommes qui étaient entourés par ces criminels qui les attaquaient violemment avec leurs armes. J’ai essayé de leur venir en aide, mais j’ai été attaqué à mon tour par cinq ou six personnes. Elles m’ont frappé à la tête, au visage et dans le dos, avec leurs barres en métal et en bois, jusqu’à ce que je ne puisse plus tenir debout. À la fin, quelqu’un a crié: "Il va mourir, arrêtez!", et ils se sont arrêtés. Ce qui s'est passé hier, ce n’était pas une manifestation, c’était une attaque terroriste, menée par un groupe de criminels, qui visait n’importe quel civil. Femmes, enfants, personnes âgées. Ça n’a rien à voir avec ton opinion politique, ou bien quel camp tu soutiens. c'était une attaque terroriste. Donc il fallait s’entraider

    Ryan Lau, PDG d’une agence de publicité 23/07/2019 - par RFI Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.