GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    74 ans après Hiroshima, Tokyo appelé à signer le traité contre l'arme atomique

    media La ville d'Hiroshima a commémoré le 74e anniversaire du premier bombardement atomique de l'histoire, le 6 août 2019. JIJI PRESS / AFP

    Hiroshima commémore le 74e anniversaire du premier bombardement atomique de l'histoire, le 6 août 1945. Le maire de la ville a appelé le Japon à signer le traité de l'ONU sur l'interdiction de l'arme atomique. Mais Hiroshima lutte aussi aujourd'hui contre l'oubli du drame atomique.

    Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

    Le maire d’Hiroshima sait que la mémoire du bombardement atomique s’efface même dans sa ville. Et lors d’une cérémonie tenue dans le parc de la paix à l’épicentre de l’explosion atomique, en présence du Premier ministre Shinzo Abe, le maire d’Hiroshima a rappelé au chef du gouvernement japonais que le premier pays atomisé du monde n’a toujours pas signé le premier traité de l’ONU d’interdiction des armes nucléaires.

    L’érosion de la mémoire du bombardement d’Hiroshima et de Nagasaki, trois jours plus tard, parmi les générations de Japonais qui n’ont pas connu la guerre, est un avantage pour le Premier ministre Shinzo Abe. Lequel cherche à réviser la Constitution pacifiste et à intégrer davantage l’armée japonaise dans la stratégie américaine.

    Le Japon dépend du parapluie américain pour sa sécurité. Il abrite les plus grandes bases américaines en dehors des États-Unis. Et, malgré Hiroshima et l’accident nucléaire de Fukushima, le Japon maintient une capacité nucléaire pour se doter, le cas échéant, de l’arme atomique.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.