GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Birmanie: plus de 40 morts dans un glissement de terrain dû à la mousson

    media Les secouristes ici dans la ville de Paung, dans État Môn, après des glissements de terrains provoqués par les fortes pluies. Ye Aung THU / AFP

    En Birmanie, au moins 41 morts et des dizaines de blessés, après un glissement de terrain dans l’est du pays. Les fortes pluies de la mousson ont causé des inondations dans l’ensemble du pays, forçant des milliers de personnes à prendre la fuite.

    De notre correspondante à Rangoon, Sarah Bakaloglou

    C’est un torrent de boue qui s’est déversé vendredi 9 août sur un village de l’est de la Birmanie, dans l’État Môn. Sur les images diffusées sur les réseaux sociaux, on voit des habitations détruites, et des secouristes à pied d’œuvre à l’aide de bulldozers, pour tenter de retrouver des victimes: plusieurs dizaines de personnes sont encore portées disparues ce samedi, selon les autorités locales.

    Un glissement de terrain à cause des fortes pluies de ces derniers jours dans la région est à l’origine du désastre. Les inondations ont forcé plus de 7 000 personnes à prendre la fuite dans l’État Môn se déplaçant grâce à des embarcations de fortune, ou parfois à pied malgré le niveau de l’eau et trouvant refuge dans des monastères. D’autres régions du sud du pays ont été touchées, des routes endommagées et des voies de communication coupées.

    Chaque année, en Birmanie, la mousson fait des dizaines de milliers de déplacés avec des conséquences économiques, puisque des zones agricoles sont inondées. Pour l’instant, plus 100 000 personnes ont pris la fuite depuis le début du mois de juin. Un nombre qui pourrait augmenter puisque les pluies devraient continuer dans les prochains jours.

    A Mottama, dans l'État Môn, les secouristes recherchent les corps des victimes du glissement de terrain provoqué par les fortes pluies, le 10 août 2019. REUTERS/Ann Wang
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.