GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Cachemire: vendredi de prières sous tension à Srinagar

    media Des centaines de jeunes manifestants ont protesté dans les rues de Srinagar ce vendredi 16 août contre la décision du gouvernement indien d'avoir abrogé le statut d'autonomie de cette région. STR / AFP

    Pour la première fois depuis près de 50 ans, le Conseil de sécurité de l’ONU s’est réuni à huis clos sur la question du Cachemire, hier soir, vendredi 16 août, suite à l’abrogation du statut d’autonomie de cette région décidé par New Delhi le 5 août dernier. Et sur le terrain, la situation est extrêmement tendue.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

    L’organe onusien a débattu ce vendredi 16 août de cette question explosive, la souveraineté du Cachemire, cette région à majorité musulmane, réclamée par l’Inde et le Pakistan. Cette réunion bien qu'informelle n’a donné lieu à aucune résolution ni déclaration commune.

    Des centaines de jeunes en colère

    Et vendredi soir, malgré les fortes restrictions de mouvement imposées au Cachemire, des centaines de personnes ont manifesté violemment et affronté les militaires déployés.

    Depuis deux semaines, le gouvernement indien répète que le Cachemire vit dans le calme, ce qui signifierait, selon lui, que la population a accepté l’abrogation de son autonomie.

    Cette propagande est démentie par les faits. Ce vendredi de prière a, pour la deuxième fois consécutive, été marqué par des manifestations.

    Des centaines de jeunes en colère ont d’abord défilé pacifiquement dans les rues de Srinagar, la capitale du Cachemire, en criant « Liberté », et « Indépendance », munis de bannières condamnant l’abrogation de cette autonomie.

    New Delhi poursuit sa répression

    Certains jeunes ont lancé des pierres contre les militaires déployés à la fin des manifestations. Ces protestations sont pour l’instant sporadiques parce que tout rassemblement est interdit. Les déplacements sont très difficiles à cause de barrages militaires et les communications mobiles sont coupées.

    Le gouvernement a annoncé qu’il allait rétablir les lignes fixes pendant ce week-end, mais rien concernant les communications monbiales qui sont coupées : les portables qui peuvent être utilisés pour organiser de plus grandes manifestations.

    En attendant, New Delhi continue sa répression de l’opposition locale. Le parti du Congrès, deuxième plus grande formation nationale, a annoncé que son président au Cachemire venait d’être placé sous résidence surveillée. Des centaines d’autres politiciens et militants locaux ont également été arrêtés depuis deux semaines.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.