GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Grande-Bretagne: un fonds de pension militaire turc veut racheter British Steel

    media Le numéro deux de l'acier en Grande-Bretagne, British Steel est en passe d'être racheté par un fonds de l'armée turque. Ce rachat pourrait permettre la sauvegarde de 4 000 emplois. Lindsey Parnaby / AFP

    British Steel est sur le point d'être racheté par le fonds de pension de l'armée turque, Oyak. L'annonce, tombée ce vendredi 16 août, pourrait permettre de sauvegarder les 4 000 emplois du numéro 2 de l'acier en Grande-Bretagne. Et rappelle l'importance d'Oyak dans l'économie turque.

    Le fonds de pension de l'armée turque a été choisi par l'administrateur judiciaire pour sortir British Steel de la faillite parmi tous les prétendants en lice. Le choix paraît justifié puisque le fonds de pension Oyak connaît bien le secteur de l'acier. Il détient déjà 49% du sidérurgiste turc Erdemir dont l'activité serait complémentaire de celle de British Steel.

    Un rachat d'ici la fin de l'année

    Deux symboles nationaux se rapprochent derrière cette annonce. D'un côté le numéro deux de l'acier en Grande-Bretagne, un pays dans lequel la sidérurgie est un héritage de la Révolution industrielle. Et de l'autre, un fonds de pension créé en 1961, un an après un coup d'État militaire, et qui est aujourd'hui un symbole de l'importance de l'armée en Turquie.

    Ce n'est pas la première fois qu'Oyak se tourne vers l'Europe occidentale. Une co-entreprise Oyak-Renault existe depuis 50 ans. De plus, il y a dix ans, le fonds a racheté une partie des activités du cimentier français Lafarge.

    Concernant British Steel, Oyak a exprimé ce vendredi, le souhait d'un rachat d'ici la fin de l'année.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.