GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Hong Kong: une foule pacifique répond à l'appel des pro-démocratie

    media D'après les organisateurs, près de 1,7 million de personnes ont défilé pacifiquement dans les rues de Hong Kong, dimanche 18 août 2019. REUTERS/Tyrone Siu

    Des dizaines de milliers de personnes défilaient encore dimanche 18 août au soir à Hong Kong lors d'une manifestation « pacifique » pour prouver que le mouvement pro-démocratie reste populaire en dépit des violences et des menaces d'intervention de Pékin. Les organisateurs de la manifestation semblent donc avoir réussi leur pari.

    L'image de la mobilisation, qui a débuté en juin et est sans précédent dans l'ex-colonie britannique, a été ternie cette semaine par des scènes de violences à l'issue de cinq jours de sit-in dans l'aéroport. Pour couper court aux accusations de « terrorisme » qui ont émané du gouvernement central chinois, un appel à un rassemblement « rationnel et non violent », ce dimanche, avait été lancé par le Front civil des droits de l'Homme (FCDH), organisation non violente qui était à l'origine des manifestations géantes de juin et juillet.

    Je sais qu’on nous a interdit de marcher mais je m’en moque. Ils ont besoin de monde là-bas, ils ont besoin de soutien.

    [Reportage] Près d'1,7 millions de personnes rassemblées au Victoria Park 18/08/2019 - par Aabla Jounaïdi Écouter

    En début d'après-midi, des dizaines de milliers de personnes se sont d'abord massées sous une pluie battante dans le Parc Victoria, au cœur de l'île de Hong Kong, offrant des images aériennes d'une mer de parapluies multicolores. Difficile d'établir un décompte précis mais les organisateurs avancent le chiffre de 1,7 million de personnes rassemblées sous la pluie.

    Une foule de manifestants a ensuite défilé en direction du quartier d'Admiralty, plus à l'ouest, bravant l'interdiction de la police qui n'avait autorisé qu'un rassemblement statique dans le parc. En début de soirée, ils étaient encore des milliers dans les rues à marcher dans le calme, alors que la pluie continuait de tomber par intermittence. Nombre de militants avaient encore pour mot d'ordre la dénonciation des violences policières.

    « La police fait des blessés »

    « La façon dont la police a géré tout ça est totalement déplacée », estime James Leung, un manifestant. « Vous pouvez vous faire votre propre jugement. » D'autres reconnaissaient une hausse de la violence dans les rangs des contestataires, les manifestations dégénérant de plus en plus souvent en heurts entre la police et des radicaux n'hésitant plus à lancer des pierres ou des cocktails molotov, et à utiliser des frondes.

    Depuis le début des manifestations, ils ont arrêté tellement de jeunes. Si la cheffe du gouvernement avait retiré tout de suite la loi sur les extraditions, rien de tout cela ne serait arrivé. On essaie aussi de sauver notre jeunesse. C'est très triste de les voir se battre pour nous. Moi, je ne fais que marcher pour montrer mon soutien. Mais je suis heureuse de voir tout ce monde. On doit bien être un million dans le parc !

    Ellaine, 54 ans, n'a pas pu accéder au Victoria Park déjà bondé avant le début de la manifestation 18/08/2019 - par Aabla Jounaïdi Écouter

    « Certains ont une façon extrême d'exprimer leurs vues », concède Ray Cheng, 30 ans, en reconnaissant que cela place la mobilisation dans une position délicate. « Je suis contre la violence », explique de son côté une femme disant s'appeler Wong, 54 ans. « Mais ils sont en colère. Et même les radicaux ne font que casser des vitres, ils ne blessent pas les gens, alors que la police fait des blessés », accuse-t-elle en montrant une photo d'une femme touchée à l'œil par un projectile, vraisemblablement tiré par la police.

    Dix semaines après la manifestation inaugurale du 9 juin, le mouvement n'a presque rien obtenu de l'exécutif hongkongais pro-Pékin. Cette absence d'avancée a poussé le mouvement vers la radicalisation, comme l'a illustré cette semaine le blocage de l'aéroport de Hong Kong, où des centaines de vols ont été annulés.

    (Avec agences)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.