GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Sumo: le grand champion mongol Hakuho obtient la nationalité japonaise

    media Hakuho est le premier sumo d'origine mongole à obtenir la nationalité japonaise. JIJI PRESS / AFP

    Le grand champion de sumo Hakuho a annoncé mardi 3 septembre avoir obtenu la nationalité japonaise, une forme de nouvelle consécration pour ce « yokozuna » (le plus haut rang de la discipline), Mongol d'origine, qui a marqué l'histoire de ce sport traditionnel japonais.

    Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

    Vénéré comme un demi-dieu, le colosse Hakuho a appris ce mardi que l'État japonais lui accordait la nationalité. C'est le troisième yokozuna, ou grand champion, d'origine étrangère à l'obtenir. Les deux autres étaient originaires d’Hawaï.

    Le sumo est dominé par les étrangers

    À 34 ans, Hakuho, le lutteur mongol, vient de mettre fin à sa carrière. C'est le champion le plus titré de l'histoire ave 42 tournois remportés. Il est arrivé au Japon à l'âge de 15 ans. Depuis une quinzaine d'années, le sumo est dominé par des lutteurs étrangers, mongols surtout.

    Son passeport japonais permettra à Hakuho de demeurer en tant que maître au sein de l'Association de sumo du Japon, une des institutions les plus fermées de l'archipel. Et de créer sa propre écurie de lutteurs.

    Sans la nationalité japonaise, ce n'est pas possible. L'obtenir, en en faisant la demande, n'est pas à la portée de tout le monde. Moins de mille étrangers la reçoivent chaque année, selon le ministère de la Justice.

    Renoncer à sa nationalité d'origine

    Hakuho doit renoncer à sa nationalité mongole, car le Japon ne reconnaît pas la double nationalité. Les enfants de couples binationaux comme la joueuse de tennis Naomi Osaka doivent choisir avant l'âge de 22 ans laquelle des deux nationalités ils souhaitent obtenir. Le grand champion de sumo Hakuho a toujours désiré la recevoir.

    À lire aussi: Kisenosato, le «yokozuna» qui rendit aux Japonais leur fierté du sumo

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.