GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Le marché du cannabis thérapeutique divise les Thaïlandais

    media Plants de cannabis utilisés à des fins médicales à l'Université de Rangsit, dans la province de Pathum Thani, au nord de Bangkok. Getty Images

    En Thaïlande, le cannabis médical est désormais une réalité : le premier lot de bouteilles d’huile cannabinique est arrivé dans les hôpitaux. Il servira à traiter des patients atteints de cancer et d’autres maladies. Mais cette nouvelle loi sur le cannabis divise les Thaïlandais.

    De notre correspondante à Bangkok,

    Ce n’est pas sur la légalisation que les Thaïlandais ne sont pas d’accord, la loi est passée à l’unanimité au Parlement en décembre dernier. C’est plutôt sur la répartition des bénéfices de cette nouvelle manne financière. En effet, le gouvernement thaïlandais a retiré, il y a quelques jours de sa liste de narcotiques interdits, certains produits à base de cannabis. Ce qui fait débat, c’est la dose de THC, le principe actif du cannabis dans les produits désormais légaux qui ne doit pas dépasser 0,2%.

    Les paysans veulent leur part

    Pour les cultivateurs thaïlandais, c'est un taux bien trop bas qui nécessite donc l’intervention d’équipements sophistiqués de laboratoire, en général la propriété de firmes étrangères, multinationales en partenariat avec les familles thaïlandaises les plus riches. Si l’on veut que ce soit les paysans thaïlandais qui s’enrichissent avec la production de cannabis, il faut remonter ce taux légal de THC à environ 1%, réclament les organisations rurales.

    Le ministre de la Santé s’est dit prêt à examiner la question. Avant son entrée au gouvernement, Anutin Charnvirakul avait fait de la légalisation du cannabis comme moyen d’enrichissement des paysans son thème principal de campagne. Il avait promis que chaque foyer rural thaïlandais aurait le droit de cultiver six plants de cannabis. Mais récemment la Thaïlande a été rappelée à l’ordre par le Bureau du contrôle des narcotiques des Nations unies qui a objecté qu’une telle loi équivalait à une libéralisation totale du produit, y compris à usage récréatif, ce qui mettait le pays en situation de violation des traités internationaux sur le contrôle des drogues et aurait pour conséquences de lui faire perdre le droit d’import de certains médicaments, ont même menacé les officiels.

    Un marché juteux qui peut profiter à la Thaïlande

    Des crispations qui peuvent s’expliquer par les enjeux économiques très importants du secteur dont la Thaïlande veut devenir un acteur de premier plan. La Thaïlande a des conditions climatiques idéales pour la culture de la marijuana. Elle peut capitaliser sur son image et sur la qualité mondialement reconnue de ses produits, tout cela à des coûts de production très bas. Son ambition affichée est de concurrencer à moyen terme les États-Unis sur le juteux marché du cannabis médical. Rien qu’en Asie, en incluant la Chine et le Japon, le marché est estimé à plus de 5 milliards d’euros annuels.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.