GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Émeutes au Chili: couvre-feu décrété à Santiago pour la troisième nuit consécutive (officiel)
    • Israël: le président Rivlin va demander à Benny Gantz de former le gouvernement
    • Israël: Netanyahu annonce renoncer à former un gouvernement (page facebook)
    Asie-Pacifique

    Le tueur en série de «Memories of Murder» identifié par la police sud-coréenne

    media L'homme identifié est déjà en prison pour le viol et le meurtre de sa belle-soeur en 1994. Getty Images

    La Corée du Sud vient d’identifier, 30 ans après les faits, le pire tueur en série de son histoire. Entre 1986 et 1991, 10 femmes avaient été violées et assassinées dans une petite ville au sud de Séoul. L’affaire avait inspiré l’un des chefs d’oeuvre du cinéma coréen, « Memories of Murder » de Bong Joon-ho.

    De notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias

    Dans son chef-d’oeuvre Memories of Murder, sorti en 2003, le cinéaste Bong Jong-ho, récompensé cette année au festival de Cannes, racontait l’immense chasse à l’homme organisée pour trouver ce tueur en série, dans une Corée du Sud qui sortait à peine de la dictature militaire, à la fin des années 80.

    Pendant 5 ans, des victimes ont été retrouvées mortes, pieds et mains liés par leurs propres vêtements, autour de la même ville. Des dizaines de milliers de policiers avaient été mobilisés et près de 20 000 suspects avaient fait l’objet d’une enquête. Sans succès.

    Il faudra attendre trois décennies pour que de nouvelles technologies permettent d’extraire des échantillons d’ADN des vêtements, et d’identifier enfin le coupable. Celui-ci est un homme de 56 ans qui est déjà en prison pour le viol et le meurtre de sa belle-soeur en 1994.

    L’homme nie être le tueur et il ne pourra pas être jugé, le délai de prescription en Corée étant de 30 ans. La police a présenté ses excuses et ses condoléances aux familles des victimes.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.