GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    L'Indonésie met en cause la conception du 737 MAX dans le crash de la Lion Air

    media Depuis le crash d'Ethiopian Airlines, tous les Boeing 737 MAX sont cloués au sol. REUTERS/Mike Blake

    Selon le « Wall Street Journal », les conclusions préliminaires des autorités indonésiennes incriminent le modèle de Boeing dans la catastrophe aérienne qui avait fait 189 morts.

    Les conclusions des enquêteurs pourraient encore évoluer, mais selon le Wall Street Journal qui a eu accès au rapport, pour les autorités indonésiennes, cela ne fait aucun doute : des problèmes dans la conception du 737 MAX et dans sa supervision ont joué un rôle important dans le crash de la Lion Air au large de l’archipel. Le rapport, qui devrait être publié officiellement en novembre, impute aussi l’accident à une série d’erreurs de pilotage et à des problèmes de maintenance.

    La tragédie avait causé la mort de 189 personnes en octobre 2018. Quelques mois plus tard, en mars dernier, ce sont 157 personnes qui disparaissent dans le crash de l’Ethiopian Airlines. Point commun : les deux appareils sont des Boeing 737 MAX.

    À lire aussi : Boeing 737 Max : l’intégrité des régulateurs en question

    Depuis, le modèle est cloué au sol. Le système anti-décrochage MCAS a été mis en cause par les enquêtes préliminaires sur les deux accidents.

    Pour l’heure, selon le quotidien américain, les enquêteurs ont seulement partagé leurs conclusions avec les autorités américaines de l'aviation (FAA) et de la sécurité dans les transports (NTSB), mais ils listent au total plus de 100 facteurs ayant participé à la catastrophe.

    L’avionneur Boeing et la FAA seraient très inquiets du fait que « le rapport final mettra indûment l’accent sur des erreurs de conception [de Boeing] et de certification par la FAA », écrit le Wall Street Journal.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.