GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Foot/Euro-2020: la France, déjà qualifiée, peine mais bat la Moldavie (2-1) et prend la tête du groupe H
    • Éliminatoires CAN 2021: match nul entre le Mali et la Guinée, 2-2, dans le groupe A
    • Éliminatoires CAN 2021: l'Algérie, championne d'Afrique en titre, corrige la Zambie, 5-0
    • Éliminatoires CAN 2021: la RDC tenue en échec par le Gabon à domicile, 0-0
    • Climat: la BEI va «arrêter de financer les projets liés aux énergies fossiles après 2021» (officiel)
    • Jihadistes détenus en Syrie: Washington juge «irresponsable» de demander à l'Irak de les juger (responsable)
    • Le Sénat rejette le projet de budget de la Sécu pour protester contre le «mépris» de Macron
    • Foot: la France qualifiée pour l'Euro 2020 après le match nul entre la Turquie et l'Islande (0-0)
    • Éliminatoires CAN 2021: les Comores gagnent au Togo (1-0), le Kenya tient l’Égypte en échec (1-1) dans le groupe G.
    • Fusillade dans un lycée près de Los Angeles: deux des victimes sont décédées, le suspect interpellé
    • L'UE lance une procédure contre le Royaume-Uni pour ne pas avoir nommé de commissaire (officiel)
    Asie-Pacifique

    Hong Kong: cinq ans après le mouvement des parapluies, la révolte continue

    media Le mouvement des parapluies est considéré comme un préambule au mouvement pro-démocratie que connaît actuellement Hong Kong (Photo d'illustration). Photo: RFI/Heike Schmidt

    Il y a cinq ans à Hong Kong, le 28 septembre marquait le début d’un mouvement de révolte pacifique sans précédent dans l’ancienne colonie britannique. Pendant 79 jours des dizaines de milliers d’étudiants ont bloqué plusieurs artères de la ville, dans trois quartiers distincts. Il s’agissait de s’opposer à une proposition de réformes politiques par Pékin, réformes que les Hongkongais ont rejetées en les jugeant inacceptables car pas « vraiment » démocratiques.

    De notre correspondante à Hong Kong, Florence de Changy

    « Pour notre patrie, démocratie maintenant ! » Cinq ans après le coup d’envoi du mouvement des parapluies, les slogans ont à peine changé et Hong Kong vit l’acte II de sa révolte politique. Lamobilisation qui a vu le jour il y a trois mois est généralement perçue comme la suite du mouvement d'il y a cinq ans.

    « Il y a cinq ans, nous avions dit que nous serions de retour et nous sommes à présent de retour, avec une détermination encore plus forte et avec maintenant le soutien de plusieurs millions de Hongkongais », déclare Joshua Wong.

    « Marqueur important des mouvements de protestation »

    « Le mouvement des parapluies est un marqueur important des mouvements de protestations à Hong Kong. Le plus important pour nous, c’est que les Hongkongais continuent leurs efforts pour la démocratie (…) Nous espérons que nous, les Hongkongais, puissions décider nous-mêmes, sur notre territoire, notre façon de vivre, décider nous-même de notre avenir », estime aussi l'ancien leader étudiant.

    Le jeune leader, l’une des figures les plus reconnues du mouvement étudiant de 2014 a choisi la journée symbolique du cinquième anniversaire du mouvement des parapluies pour annoncer sa candidature aux élections de district en novembre, après une tournée de lobbying pour Hong Kong en Allemagne et aux États-Unis.

    « Que ce soient les jeunes protestataires envoyés en prison ou nos députés privés de droit, tout cela démontre ici que sous ce système politique, nous faisons face à une incessante répression. La question à poser n’est pas si je suis candidat ou non, mais si Pékin ne va pas tout faire pour nous empêcher de participer aux élections. Pour nous, il est aussi important d’aller gagner des soutiens populaires dans les quartiers que de descendre dans les rues ou d’aller solliciter du soutien sur le plan international », estime Joshua Wong.

    « Continuer les efforts pour la démocratie »

    Mais le député de l’opposition Chu Hoi Dick, rappelle que la route est encore longue. « Les Sud-Coréens se sont battus pendant 30 ans pour obtenir la démocratie, un combat aussi long pour que Taïwan obtienne la démocratie. Mais on a montré que rien ne peut nous arrêter dans ce combat », estime-t-il.

    Illustration du combat qui continue : la journée de fête nationale chinoise du 1er octobre a déjà été rebaptisée par les Hongkongais, « journée de tragédie nationale ».

    Et Joshua Wong d'affirmer : « Le système démocratique que les Hongkongais réclament aujourd’hui est promis dans la déclaration conjointe entre la Chine et l’Angleterre en 1984. Cette promesse doit être tenue. Aujourd’hui, les Hongkongais ne peuvent pas choisir eux-mêmes leur chef exécutif, notre gouvernement n’écoute que Pékin. Le “un pays, deux systèmes” est devenu aujourd’hui “un pays et un demi-système”, sous la répression de Pékin. »

    ►À lire aussi: Révolte des parapluies de Hong Kong: neuf accusés déclarés coupables

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.