GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Hong Kong: le chef de la police justifie le tir à balle réelle de ses troupes

    media «Honte à la police de Hong Kong», peut-on lire sur une petite affiche placardée dans la rue après les heurts entre manifestants et la police anti-émeute, ce 1er octobre 2019, à Hong Kong. REUTERS/Susana Vera

    À Hong Kong, ce mardi 1er octobre, des manifestants pro-démocratie défiaient à nouveau la police anti-émeute. Des incidents ont éclaté et pour la première fois un manifestant a été blessé par un tir à balle réelle alors qu'une cinquantaine d'autres a été hospitalisée. Le chef de la police a donné une conférence de presse pour dire que les forces de l'ordre n'avaient commis aucune faute.

    Avec notre envoyé spécial à Hong Kong, Vincent Souriau

    Le chef de la police justifie point par point le comportement de ses troupes. L’officier qui a tiré sur un manifestant de 18 ans et qui l’a gravement blessé à la poitrine était dans son droit, dit-il. Il s’agit d’une décision légale et raisonnable selon lui, car les policiers craignaient pour leur vie.

    « Les policiers étaient pris à partie par des manifestants très hostiles, armés de barres métalliques, on leur jetait des briques dessus, ils étaient en danger. » Le policier n’a fait que protéger ses collègues au cours de ce que Stephen Lo, le chef de la police, désigne comme l’une des journées les plus violentes et chaotiques que Hong Kong ait connues.

    Le responsable confirme qu’au total six balles réelles ont été tirées dans l’ensemble de Hong Kong, dont une partie en l’air comme coup de semonce. Et il donne des chiffres : 25 agents de police blessés, 180 personnes arrêtées. Chez les manifestants au moins 50 personnes ont été hospitalisées. On n’avait pas vu de tel bilan depuis le début du mouvement.

    À lire aussi : Chine: un 70e anniversaire qui tombe au plus mauvais moment

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.