GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Crise sociale au Chili : le président Piñera condamne les violences policières
    Asie-Pacifique

    Typhon Hagibis: Tokyo déploie des dizaines de milliers de soldats et sauveteurs

    media Des secouristes à Nagano, le 14 octobre 2019 après le passage du typhon Hagibis. REUTERS/Kim Kyung-Hoon

    Objectif : rechercher des survivants et lutter contre les inondations après le passage, ces deux derniers jours, du plus puissant typhon ayant frappé l'archipel ces 60 dernières années, Hagibis. Au moins 56 personnes ont été tuées. On dénombre également 15 personnes portées disparus et de nombreux blessés.

    Avec notre correspondant à Tokyo,  Frédéric Charles

    L’étendue des dégâts commence tout juste à apparaître. Beaucoup de zones des régions de Nagano et de Fukushima sont encore sous les eaux, avertit la chaîne de télévision NHK.

    Le Japon mobilise son armée: plus de 30 000 soldats sont déployés dans les régions où le typhon a déversé jusqu'à près d'un mètre de pluies en l'espace de 24 heures.

    Seule l’armée est en mesure de lutter contre le débordement d'une vingtaine de rivières dans le centre et l'est du pays. Comme elle l'a déjà fait, en mars 2011, lors du tremblement de terre et du tsunami géants qui avaient détruit des centaines de kilomètres de côtes du nord-est de l'archipel.

    L'armée mobilisée pour des opérations d'évacuation dans la préfecture de Saitama, le 13 octobre 2019. JGSDF/via REUTERS

    Le gouvernement central et les autorités régionales ne sont pas à la hauteur de la situation. Une opération de sauvetage menée par un hélicoptère de la sécurité civile a tourné au drame, lorsqu'une septuagénaire est tombée de la nacelle à la suite d'une erreur des secouristes.

    De nombreuses habitations emportées par les eaux ou des glissements de terrain ont été construites dans des zones bordant des rivières et considérées à haut risque par les autorités locales.

    Tandis qu'à Tokyo, la vie a repris son cours normal, dans la région de Nagano, une digue a lâché ; les eaux d'une rivière ont inondé jusqu'au deuxième étage les habitations de toute une zone résidentielle.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.