GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
Vendredi 13 Décembre
Samedi 14 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 16 Décembre
Mardi 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Chine suspend des taxes supplémentaires sur certains produits américains (ministère chinois des Finances)
    • Le sud des Philippines a été frappé par un séisme de magnitude 6,9 (USGS)
    Asie-Pacifique

    L'inflation chinoise en hausse en raison des prix du porc

    media L'inflation en Chine a atteint 3% en septembre en rythme annuel, soit son niveau le plus élevé depuis six ans, sous l'impulsion notamment des prix du porc. REUTERS/Jason Lee

    Les effets de la peste porcine africaine pèsent de plus en plus lourd sur l'économie chinoise. Apparu en août 2018 dans le nord-est du pays, le virus s'est propagé dans la plupart des régions, entraînant une flambée des prix du porc. Cette forte hausse des prix fait bondir l'inflation.

    Selon les statistiques officielles publiées ce mardi 15 octobre, l'inflation en Chine a atteint 3% au mois de septembre en rythme annuel. C'est son niveau le plus élevé depuis six ans. Ce chiffre est légèrement au-dessus des prévisions qui le situaient légèrement sous la barre des 3%. Les analystes expliquent cette inflation par la flambée des prix du porc, viande la plus consommée en Chine. En un an, son prix a bondi d'un peu plus de 69 %.

    Face à son envolée, les consommateurs se reportent sur d'autres produits ce qui provoque également une hausse du boeuf de près de 19%, et celui de l'agneau de 15,9%. Pour endiguer la pénurie, les éleveurs produisent des porcs énormes de près de 500 kg qu'ils vendent au prix fort, mais cela ne suffira pas à contenir l'indice des prix à la consommation qui va probablement continuer à grimper en raison des difficultés d'approvisionnement en viande de porc.

    Hors alimentaire, l'inflation reste basse notamment à cause d'une baisse des prix de l'énergie, les carburants ont reculé de 12%. Par ailleurs, les spécialistes surveillent les prix à la production. Le mois dernier, ils ont décliné à leur rythme le plus important depuis plus de trois ans, un signe inquiétant pour la deuxième économie mondiale qui n'a toujours pas réglé son conflit commercial avec les États-Unis.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.