GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Crise sociale au Chili : le président Piñera condamne les violences policières
    Asie-Pacifique

    Foot: le derby intercoréen joué à Pyongyang avec Infantino comme seul public

    media Le stade Kim Il-sung de Pyongyang, en Corée du Nord. Wikimedia Commons / (Stephan)

    Un match de football surréaliste a eu lieu ce mardi 15 octobre 2019 à Pyongyang, la capitale nord-coréenne : les équipes masculines de Corée du Nord et du Sud se sont quittées sur le score de 0 à 0 dans un stade complètement vide. Une rencontre qui comptait pour les qualifications à la Coupe du monde 2022 au Qatar.

    Avec notre correspondant à Séoul,  Frédéric Ojardias

    Voilà qui rappelle à quel point les relations se sont dégradées depuis l'an dernier. C’est dans un stade Kim Il-sung absolument désert que s’est déroulé le face à face si attendu entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. Seuls dans les tribunes : des responsables sportifs nord-coréens, et Gianni Infantino, président de la Fédération internationale de football (Fifa), venu à Pyongyang en jet privé.

    Les Nord-Coréens sont passionnés de football et les raisons pour lesquels ils n’ont pas été autorisés à voir ce derby intercoréen ne sont pas claires. Le régime a imposé d’autres conditions tout aussi draconiennes : pas de retransmission en direct, pas de journalistes sud-coréens, aucun fan venu de Corée du Sud...

    L’équipe sudiste pourra tout de même repartir avec un DVD de la rencontre, ont promis les autorités du Nord ! Les joueurs sudistes n’ont pas non plus été autorisés à venir directement depuis le Sud, que ce soit en bus ou en avion. Ils ont dû passer par Pékin. Ils ont aussi dû obtenir des exemptions de l'ONU pour amener leurs équipements à Pyongyang sans violer les sanctions internationales.

    En Corée du Sud, les conditions d’organisation de la rencontre font polémique. Beaucoup se demandent comment la Fifa a pu accepter de telles conditions. Alors que Pyongyang snobe Séoul depuis des mois, ce match nul vient rappeler à quel point le projet sud-coréen d’organiser avec le Nord les Jeux olympiques de 2032 semble aujourd’hui utopique et fantaisiste.

    ► À lire aussi : Un Nord-Coréen à la Juventus de Turin

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.