GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Inde: Bangalore secoué par la grève chez Hindustan Aeronautics

    media Des salariés de Hindustan Aeronautics en grève au siège de la compagnie, le 14 octobre 2019. Manjunath Kiran / AFP

    Depuis une semaine, 20 000 salariés de l’entreprise aéronautique Hindustan Aeronautics Limited ont interrompu leur travail à travers toute l’Inde pour réclamer des augmentations de salaire. La ville de Bangalore, où se trouvent les principales usines et le siège de l’entreprise publique, représente l'épicentre de ce mouvement social.

    Avec notre correspondant à Bangalore,  Côme Bastin

    Hindustan Aeronautics Limited représente la fierté industrielle de Bangalore mais depuis une semaine, les drapeaux rouges sont déployés devant son entrée principale. Le siège de l’entreprise publique d’aéronautique indienne est bloqué par une grève illimitée.

    « Ici à Bangalore, il y a 10 000 salariés, mais à l’échelle de l’Inde, nous sommes 20 000 salariés, explique Suryadevara Chandrasekhar, leader de ce mouvement social. Le problème, c’est que cela fait trois ans que nos salaires auraient dû être revus à la hausse. Mais notre hiérarchie refuse de nous verser ce que nous devrions recevoir ».

    Rancoeur liée au Rafale

    Officiellement, cette grève concerne uniquement les salaires des employés d’Hindustan Aeronautics. Mais en interrogeant les ouvriers, la rancoeur liée à l’affaire des Rafales, finalement attribués au groupe industriel Reliance, est encore palpable.

    « Lorsque le gouvernement précédent a engagé ce contrat, il était très clair que Hindustan Aeronautics devait fabriquer les Rafales, explique l'un d'entre eux. Nous avons toutes les infrastructures et les savoirs-faires pour cela. Mais avec le nouveau gouvernement, le contrat a changé. Ici, nous ne survivons que grâce au travail sur les avions de combat ».

    Dans toute l’Inde, la production d’hélicoptères de combat est interrompue par la grève. Alors que la hiérarchie a déclaré ce mouvement illégal et injustifié, les employés semblent bien déterminés à faire durer le bras de fer.

    ► À lire aussi : Vente de Rafale: contrat signé entre la France et l'Inde

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.