GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Nouvelle frappe israélienne contre des cibles du Jihad islamique à Gaza (armée)
    • Foot/Euro-2020: la France, déjà qualifiée, peine mais bat la Moldavie (2-1) et prend la tête du groupe H
    • Éliminatoires CAN 2021: match nul entre le Mali et la Guinée, 2-2, dans le groupe A
    • Éliminatoires CAN 2021: l'Algérie, championne d'Afrique en titre, corrige la Zambie, 5-0
    • Éliminatoires CAN 2021: la RDC tenue en échec par le Gabon à domicile, 0-0
    Asie-Pacifique

    Des journaux australiens caviardés pour protester contre la censure

    media Les journaux australiens ont fait des Unes remplis d'encre noir pour protester contre les atteintes à la liberté de la presse de ces derniers mois, 21 octobre 2019. AFP Photos/Saeed KHAN

    Les Australiens ont découvert, ce lundi 21 octobre, des Unes de journaux caviardés. La presse australienne, habituellement très compétitive, a décidé de s’unir après des descentes de la police fédérale il y a quelques mois chez une journaliste et dans les locaux de la chaîne ABC.

    De larges traites d’encre noire recouvrent un document en Une d’une douzaine de journaux régionaux et nationaux. Seuls quelques mots restent visibles, avec cette phrase : « Quand le gouvernement vous cache la vérité, que cache-t-il ? ». C’est aussi le slogan de la campagne de publicité qui a débuté hier soir à la télévision.

    Car depuis les attentats du 11 septembre 2001, les majorités successives ont doté l’Australie d’un arsenal de loi qui empêche les médias, expliquent les journalistes, d’accéder à des documents ou de recueillir des témoignages, même s’ils n’ont pas grand-chose à voir avec la sécurité nationale. Par exemple, un médecin risque ainsi la prison s’il parle des conditions de vie des migrants dans les centres de détention offshore.

    ►À écouter aussi : Chronique des droits de l'homme - RSF : 100 photos pour la liberté de la presse, avec Véronique de Viguerie

    Deux perquisitions menées par la police en juin dernier ont poussé les médias à agir. Une première perquisition avait lieu au domicile de la journaliste Annika Smethurst qui avait découvert que le gouvernement envisageait d’espionner les Australiens, et un second dans les locaux de la chaîne ABC qui avait révélé de possibles crimes de guerre des forces spéciales australiennes en Afghanistan.

    Les journalistes demandent à ne pas être soumis à certaines lois très strictes sur la sécurité nationale, une meilleure protection des lanceurs d’alerte ou encore que ne soit pas mise en place une réforme des lois extrêmement strictes sur la diffamation. En Australie, la liberté d’expression n’est d’ailleurs pas protégée par la Constitution, contrairement à la plupart des démocraties.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.