GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Japon: le nouvel empereur Naruhito proclame sa montée sur le trône

    media Le nouvel empereur du Japon Naruhito lors d'un rituel appelé Kashikoro-omae-no-gi au Palais impérial de Tokyo le 22 octobre 2019. Mandatory credit Kyodo/via REUTERS

    Le nouvel empereur du Japon Naruhito proclame ce mardi 22 octobre sa montée sur le trône du chrysanthème au cours de plusieurs somptueuses cérémonies liées au shinto, la religion première des Japonais.

    Avec notre correspondant à Tokyo,  Frédéric Charles

    En présence de plus de 2 000 invités et des représentants de plus d'une centaine de pays, l'empereur du Japon a respecté la tradition, ce mardi. Parmi les personnalités présentes : le prince Charles d'Angleterre, le vice-président chinois Wang Qishan et l'ancien président français Nicolas Sarkozy.

    Lors d'une première cérémonie tenue à huis clos dans le palais impérial, l'empereur Naruhito a informé ses ancêtres de son intronisation à commencer par la déesse du soleil Amaterasu, qui a donné naissance à la famille impériale selon les mythes fondateurs du Japon. Le « tenno » était revêtu d'un costume blanc avec une large traine et d'un chapeau noir surmonté d'une crête de 60 cm de haut.

    Le Japon se donne un nouveau couple impérial ouvert sur le monde extérieur, parlant plusieurs langues. L'impératrice Masako, une ex-diplomate, a passé sa jeunesse à l'étranger, elle parle très bien le français.

    Un couple impérial moderne

    Mais ce couple impérial moderne, respectueux de l'égalité entre les sexes - Masako ne se tient par exemple pas en retrait de son mari comme les précédentes impératrices - doit se soumettre à des rituels religieux. Car dans le shinto, la religion première des Japonais, l'empereur est considéré comme une sorte de pape japonais, d'intermédiaire entre les hommes et l'au-delà.

    Le coût total des cérémonies est estimé à 247 millions d'euros et cela suscite des critiques jusqu'au sein de la famille impériale. Le frère cadet de l'empereur, Akishino, s'est interrogé publiquement sur l'utilisation d'autant d'argent public pour des rites impériaux.

    D'autant que ces rites, ajoute-t-il, sont liés au shinto. La Conférence des évêques du Japon s'émeut aussi de cette violation des principes constitutionnels de séparation entre l'État et la religion.

    ►À lire aussi : Le shinto, des rituels privés mais une affaire d'État

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.