GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Reprise des pourparlers entre États-Unis et talibans à Doha (source américaine)
    Asie-Pacifique

    Inde: des eurodéputés souverainistes et d'extrême droite en visite au Cachemire

    media Une femme dans une rue déserte du quartier d'Anchar, à Srinagar, le 20 septembre 2019, lors de restrictions suite à la suppression du statut constitutionnel spécial du Cachemire par le gouvernement indien. REUTERS/Danish Siddiqui

    Atterris dimanche à Delhi, 28 parlementaires européens sont en visite au Cachemire indien. C’est une première dans la région, mais l’orientation politique de ce panel pose question.

    Avec notre correspondant à Bangalore,  Côme Bastin

    Pour le gouvernement indien, il s’agit de la première délégation internationale à entrer au Cachemire, sous contrôle militaire depuis la révocation de son autonomie en août dernier. 28 députés européens se rendent ce mardi 29 octobre dans la ville de Srinagar où ils pourront échanger avec l’armée. Objectif pour Narendra Modi : montrer un retour à la normale après les critiques répétées de l’Union européenne.

    Mais dans cette région à majorité musulmane, la couleur politique de ce panel est loin d’être neutre. Les cinq parlementaires français, comme Nicolas Bay ou Thierry Mariani, sont issus du Rassemblement national. Parmi les autres députés conviés, des membres de la Ligue de Matteo Salvini, du parti d’extrême droite allemand de l’AfD ou du parti du Brexit.

    L’opposition insiste sur le fait que ces Européens devront avoir accès à la société civile. Alors que les parlementaires indiens doivent attendre une autorisation pour se rendre au Cachemire, le député du parti du Congrès Shashi Tharoor qualifie cette visite d’« insulte à la démocratie ».

    De son côté, l’Union européenne a rappelé que cette délégation n’était pas officielle et que ses membres étaient présents en Inde à titre privé.

    À lire aussi : Cachemire: une délégation de l'opposition indienne refoulée de Srinagar

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.