GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Inde: New Delhi suffoque sous un pic de pollution

    media La pollution atmosphérique de New Delhi, l'une des plus dangereuses au monde pour la santé, résulte d'une conjonction de facteurs naturels (froid, vents faibles...) et humains (brûlis agricoles, émissions industrielles et automobiles). Sajjad HUSSAIN / AFP

    Les autorités de New Delhi ont déclaré l’état d’urgence sanitaire, après que le niveau de pollution a dépassé un nouvel état critique.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

    Les écoles sont fermées jusqu’à mardi et de nouvelles mesures de restrictions ont été mises en place, dont la principale est la circulation alternée à partir de lundi prochain. En attendant, la population se protège comme elle peut.

    Dans la rue de New Delhi, ce vendredi, l’air brule la gorge et pique les yeux. Et pendant toute la journée, le brouillard toxique a totalement voilé le soleil. Il y a comme un petit air d’apocalypse. Dans le sud huppé de la capitale, ce soir, certains habitants marchent maintenant un masque sur le visage.

    « Dès que je sors, je porte ce masque, explique Alka Mina, une étudiante de médecine. Si je ne le mets pas, je tousse, je renifle. Les poussières rentrent dans ma gorge. Ma voix s’enroue. L’air est à un niveau critique : il est 17 fois plus pollué que les niveaux maximum recommandés ! Donc il faut porter ce masque, c’est une urgence sanitaire! Sinon dans 5 ans, cela endommagera gravement mes poumons. Et j’essaie de pousser d’autres personnes à porter aussi un masque. »

    Les autorités de New Delhi ont déjà réduit les horaires des chantiers de construction, interdit l’utilisation de générateurs au diesel et débutent lundi la circulation alternée pendant 11 jours. Mais ce qu’elles n’arrivent pas à contrôler, ce sont les feux traditionnels des champs des régions voisines, dont les fumées représentent ces jours-ci plus d’un quart de la pollution de la capitale.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.