GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    L'accord de libre-échange promu par Pékin au coeur du sommet de l'Asean

    media Le 35e sommet de l'Asean se tient à Bangkok, en Thaïlande. RFI\Thu Hằng

    Ce samedi 02 novembre s'ouvre à Bangkok, le 35e sommet de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est. Pékin espère profiter de cette occasion pour avancer sur le traité de libre-échange régional qui serait une réponse à une guerre commerciale qui l'oppose à Washington.

    Pour Pékin la signature du traité est cruciale. Engagée dans un conflit commercial avec les États-Unis qui lui fait perdre des centaines de milliards de dollars en exportations, l'économie chinoise cherche un nouveau souffle. L'accord lui ouvrirait de nouveaux marchés.

    Mais cette expansion inquiète de nombreux pays, notamment l'Inde. Pays partenaire de l'Asean, tout comme la Chine, l'Inde s'inquiète de l'arrivée possible sur son sol de produits bon marché fabriqués en Chine.

    Lancé en 2012, mais peinant à avancer, le Partenariat économique intégral régional, deviendrait, s'il était signé, le plus vaste espace de libre-échange au monde, réunissant près de la moitié de la population mondiale.

    Pourtant Donald Trump, n'y sera pas présent. Le président américain a dépêché son secrétaire au Commerce, Wilbur Ross, qui devrait participer au Forum économique indo-pacifique, lundi, en marge du sommet.

    Deux autres sujets brûlants devraient être discutés à Bangkok : les tensions en mer de Chine méridionale et le rapatriement en Birmanie de centaines de milliers de musulmans rohingyas. Ils ont fui il y a deux ans au Bangladesh et risquent les persécutions en rentrant chez eux.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.