GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Un député pro-Pékin victime d’une attaque au couteau à Hong Kong

    media L'élu pro-Pékin Junius Ho le 23 juillet 2019 à Hong Kong. Philip FONG / AFP

    Ce n'est pas la première fois qu'une personne appartenant au camp gouvernemental hongkongais est la cible d'une agression même si ces dernières semaines ce sont surtout les manifestants pro-démocratie qui ont été victimes des partisans pro-Pékin.

    Député du Legco, le Parlement local, Junius Ho a dû être hospitalisé, mais sa vie n'est pas en danger. Dans une vidéo, on voit l'élu pro-Pékin en train de mener sa campagne électorale dans les rues de Hong Kong, lorsqu'un jeune homme en t-shirt bleu s'approche de lui, sac en bandoulière sur l'épaule, un bouquet de tournesols dans la main. Il demande de poser pour une photo avec le député, mais au lieu de sortir un téléphone ou un appareil photo de son sac, c'est un couteau qui apparaît et que l'attaquant plante violemment dans la poitrine de sa victime en criant « Junius Ho, tu es une ordure ! ». L'homme est vite maîtrisé, trois personnes, dont l'agresseur et le député, ont dû être hospitalisées.

    À lire aussi : Junius Ho, député le plus détesté des manifestants hongkongais

    Cette vidéo est rapidement devenue virale sur les réseaux sociaux. Junius Ho attire toutes les haines des jeunes hongkongais pro-démocratie depuis qu'il a été filmé en juillet dernier serrant les mains d'un groupe d'hommes (soupçonnés d'appartenir à la mafia locale) qui avait attaqué des manifestants anti-Pékin pacifiques avec des battes et des bâtons. Dimanche dernier, un opposant politique a eu l'oreille coupée lors d'une attaque au couteau.

    De son lit d'hôpital, le député s'est dit victime de « forces noires » qui cibleraient des candidats pro-gouvernementaux. « Je resterai courageux et sans peur », écrit l'élu qui se présente aux élections de district prévues pour la fin du mois.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.