GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 12 Décembre
Vendredi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Mobilisation à Hong Kong: les manifestants se concentrent sur les axes routiers

    media Central, Hong Kong, ce mercredi 13 novembre 2019. REUTERS/Athit Perawongmetha

    Après une nuit très chaude à l’université chinoise de Hong Kong, où policiers et étudiants se sont affrontés pendant de longues heures, c’est sur les axes routiers que les manifestants ont concentré leurs efforts ce mercredi 13 novembre 2019. Des heurts étaient en cours dans plusieurs quartiers, alors que le gouvernement continue de se dire confiant dans sa capacité de ramener l’ordre.

    Avec notre correspondante à Hong Kong,  Florence de Changy

    Les Hongkongais de certains quartiers ont pu croire, à leur réveil ce mercredi 13 novembre 2019, qu’il avait plu des briques et des débris de toutes sortes pendant la nuit.

    Grandes rues de Kowloon, région très dense qui fait face à l’île de Hong Kong, sur la partie continentale du territoire ; certaines voies rapides normalement encombrées le matin de bus bondés emmenant les gens sur leur lieu de travail ; certaines sections de la seule route qui fait le tour de l’île de Hong Kong ; tous ces axes étaient jonchés de débris voués à bloquer le trafic.

    Des barrières de sécurité, des lampadaires décapités, des panneaux routiers, des boîtes en polystyrène et même des clous. 

    La nuit dernière, il y a eu des heurts effectivement très violents à la prestigieuse université chinoise de Hong Kong. La police a indiqué aujourd’hui, lors de sa conférence de presse quotidienne, que l’université était devenue une usine d’armes. Elle a affirmé avoir été la cible de cocktails Molotov, également de flèches tirées à l’arc. Et de son côté, elle a reconnu avoir tiré plus de 1 500 cartouches de gaz lacrymogène et à peu près autant de balles en caoutchouc, au cours de la seule journée de mardi, ce qui donne une idée de l’intensification des échanges et de leur violence.

    Le trafic est donc fortement perturbé et certains des principaux tunnels sont bloqués. À l’heure du déjeuner, mercredi, des centaines d’employés de bureau et de passants, la plupart non masqués, sont à nouveau descendus dans les rues de Central pour crier leur colère face à l’obstination du gouvernement de ne rien céder et de ne rien faire pour sortir Hong Kong de cette impasse.

    Des manifestants radicaux ont brisé la grande baie vitrée de la Banque de communications. C'est l’une des plus grandes banques chinoises et elle a été fracassée devant tout le monde, comme un spectacle. Les rues, à Central, ont été quadrillées avec de longs bambous d’échafaudages au sol et d’autres heurts ont eu lieu dans de nombreux autres quartiers. Acte symbolique qui arrive très rarement, les courses hippiques ont ete annulées. La situation se détériore d’heure en heure. Le gouvernement a annoncé la fermeture des écoles jeudi.

    ► À écouter aussi : Pour Chloé Froissart, à Hong Kong, « le gouvernement fait le contraire des attentes »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.