GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Reprise des pourparlers entre États-Unis et talibans à Doha (source américaine)
    Asie-Pacifique

    Hong Kong: Stephen Lo, le chef de la police prend sa retraite en plein chaos

    media Stephen Lo, le chef de la police de Hong Kong prend sa retraite en plein chaos (image d'illustration). Anthony WALLACE / AFP

    Un symbole à Hong Kong : alors que les forces de l'ordre assiègent l'université polytechnique  (PolyU), le chef de la police prend sa retraite. Après une très longue carrière, Stephen Lo quitte ses fonctions, alors que le fossé n'a jamais été aussi profond entre la police et la jeunesse de la ville.

    Trente-cinq ans de carrière et un départ en catimini. Pas de cérémonie, pas de réception officielle pour Stephen Lo qui s'éclipse après avoir dirigé la police de Hong Kong pendant quatre ans et demi. Il est arrivé à ce poste en 2015, un an après la « révolution des parapluies ».

    Plein chaos

    Il quitte ses fonctions en plein chaos : six mois de manifestations, 4 000 arrestations, des dégradations sans précédent.. mais surout, une crise de confiance aiguë entre la population et les forces de l'ordre. Cette police de Hong Kong, considérée pendant des années comme l'une des plus respectables d'Asie, a perdu tout son crédit. C'est devenu une machine à faire peur.

    Institution à la dérive

    Bien sûr, il y a des manifestants radicaux qui prennent les policiers pour cible. Mais il y a aussi tous ces Hongkongais qui veulent descendre dans la rue et qui n'osent pas. Trop dangereux. On ne sait pas de quoi la police est capable. Elle ne protège plus. Est-ce qu'un autre aurait fait mieux dans ces circonstances ? Impossible à dire, mais aujourd'hui, Stephen Lo incarne la dérive d'une institution capable de tirer à balles réelles sur des jeunes gens désarmés.

    À LIRE AUSSI: [Reportage] Hong Kong: affrontements sur le campus de l'université polytechnique

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.