GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Reprise des pourparlers entre États-Unis et talibans à Doha (source américaine)
    Asie-Pacifique

    En visite en Thaïlande, le pape François appelle la jeunesse à l’engagement

    media Le pape François prend un jeune croyant dans ses bras lors d'une messe à la cathédrale de l'Ascension à Bangkok, le 22 novembre 2019. Lillian SUWANRUMPHA / AFP

    Le pape François a terminé ce vendredi 22 novembre une visite de trois jours en Thaïlande, pays à 95 % bouddhiste et où les catholiques sont ultra-minoritaires, en mettant en garde la jeunesse thaïe contre « le consumérisme », les dangers de la technologie. Mais c’est son appel à l’adaptation et à l’engagement de la jeunesse qui a été retenu, notamment vis-à-vis des plus fragiles.

    C’est aux nouvelles générations que le pape François a dédié son voyage en Thaïlande. Dès son arrivée, il a ainsi délivré un message vidéo aux jeunes qui composent en grande partie l’Église du pays. « Un jeune ne peut prendre sa retraite à 20 ans », a-t-il considéré. Il doit être capable au contraire de s’engager. « Vis ta vie, construis ta vie, agis, avance », a-t-il encore martelé, rapporte notre envoyé spécial à Bangkok, Arthur Herlin.

    Lors de la messe célébrée le jour suivant au stade national, le pape argentin a affirmé que la famille était beaucoup plus grande que celle créée par les liens du sang. Il a alors exhorté les Thaïs à ne pas oublier les plus fragiles, il a évoqué en particulier le sort des enfants et des jeunes femmes exposés à la prostitution, « défigurés dans leur dignité la plus authentique ». Tous ces laissés-pour-compte« font partie de notre famille, ils sont nos mères et nos frères », a-t-il estimé.

    « Fléau des drogues et de la traite des personnes »

    Selon le pontife, les prêtres et évêques en Thaïlande doivent se préoccuper du « fléau des drogues et de la traite des personnes », a-t-il martelé à plusieurs reprises.

    Le fléau de la prostitution touche très fortement la jeunesse thaïlandaise. On estime à près de 200 000 le nombre de prostituées, dont 40 % sont mineurs.

    Lors de la messe dédiée à la jeunesse, le pape a encouragé les jeunes à demeurer « enracinés dans la foi » de leurs aînés. Un message qui a dépassé les frontières de la Thaïlande, puisque de nombreux jeunes venus du Cambodge, du Vietnam, mais aussi de Chine étaient présents.

    Message contre le « consumérisme » et les dangers de la technologie

    À la veille de s’envoler pour le Japon, le pape de 82 ans également a mis en garde la jeunesse contre le « consumérisme » et les dangers de la technologie, dans une Thaïlande férue de nouvelles technologies.

    « Les progrès technologiques rapides » peuvent « conduire à la croissance du consumérisme », a-t-il relevé. « Nous pouvons être influencés par les voix de ce monde qui rivalisent pour attirer notre attention », mais elles « finissent par entraîner un vide », a-t-il insisté lors d'une messe dédiée aux jeunes dans la cathédrale de l'Assomption à Bangkok.

    La Thaïlande est l'un des cinq plus gros consommateurs d'internet au monde, chacun y consacrant en moyenne plus de neuf heures par jour sur son smartphone, d'après différentes études. Une tendance qui pourrait contribuer à détourner le royaume de la religion. Et encore affaiblir les quelque 400 000 catholiques du pays, ultra-minoritaires, mais très actifs dans le domaine éducatif et médical.

    Le souverain pontife s'envole samedi pour le Japon. Pendant cette deuxième étape beaucoup plus politique, il se rendra à Nagasaki et Hiroshima, où il y a 74 ans deux bombes atomiques américaines ont fait respectivement 74 000 et 140 000 morts.

    Avec AFP

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.