GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 13 Janvier
Mardi 14 Janvier
Mercredi 15 Janvier
Jeudi 16 Janvier
Aujourd'hui
Samedi 18 Janvier
Dimanche 19 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Taïwan: des travailleurs immigrés manifestent contre leurs conditions de vie

    media Des travailleurs immigrés, originaires pour la majorité d'Asie du Sud-Est, ont manifesté dimanche 8 décembre contre leurs conditions de vie et de travail à Taïwan. Adrien Simorre/RFI

    À Taïwan, plus de 700 000 immigrés d'Asie du Sud-Est occupent les emplois les moins qualifiés de l'économie. Comme à Singapour ou à Hong Kong, les conditions de travail et de vie de ces personnes sont régulièrement dénoncées par les associations et par les travailleurs eux-mêmes. Une manifestation avait lieu à Taipei ce dimanche 8 décembre.

    Avec notre correspondant à Taipei, Adrien Simorre

    Ces travailleurs étrangers réclament au gouvernement taïwanais d’« abolir le système des brokers ». Dans leur viseur, les agences privées dont ils dépendent pour être employés à Taïwan.

    Nguyen est venu du Vietnam. Il travaille douze heures par jour dans une usine. Sur sa joue, un monstre est dessiné. Il symbolise l’agence qui l’a fait venir à Taïwan. « Je dois payer des frais chaque mois à mon agence, mais elle ne fait rien pour moi. Quand j’ai des problèmes de santé, personne ne s’occupe de moi, personne ne m’emmène à l’hôpital. »

    Depuis 30 ans, Taïwan a recours à une main-d’œuvre peu qualifiée dans les secteurs les plus ingrats de son économie. Aux premières lignes, les employés domestiques, exclus du Code du travail. Comme Francia, 41 ans, venue des Philippines. « On est au service de leur famille, de leur pays. Alors pourquoi est-ce que le Code du travail ne s'applique par pour nous ? C'est comme si on n'était pas des travailleurs, mais on est des travailleurs ! »

    À Taïwan, les débats politiques sont monopolisés par la relation entre Taïwan et la Chine, au détriment des questions sociales. C’est en tout cas ce que pense Huang, Taïwanaise de 28 ans. « J’ai le sentiment que les Taïwanais ne s’intéressent pas tellement au droit du travail… Mais pour moi, ces questions sont plus importantes que la relation entre Taïwan et la Chine ».

    À Taïwan, le gouvernement avance à petits pas sur ce dossier. Les avancées sont minces. « Il faut prendre en compte la loi du marché », avait expliqué l’an dernier le ministère du Travail.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.