GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 14 Janvier
Mercredi 15 Janvier
Jeudi 16 Janvier
Vendredi 17 Janvier
Aujourd'hui
Dimanche 19 Janvier
Lundi 20 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Royaume-Uni: Harry et Meghan renoncent à leurs titres royaux (médias)
    • Libye: la Turquie estime qu'inviter Haftar en Grèce «sabote» les efforts de paix
    • Liban: plus de 160 blessés dans les affrontements à Beyrouth (Croix-rouge libanaise)
    Asie-Pacifique

    Violences policières à Hong Kong : les enquêteurs étrangers démissionnent

    media Un manifestant est arrêté par la police anti-émeute lors du rassemblement "N'oublions jamais" à Kowloon à Hong Kong, le 1er décembre 2019. REUTERS/Laurel Chor

    Ces spécialistes du maintien de l’ordre affirment que le comité de surveillance des forces anti-émeutes mis en place au sein de la police hongkongaise n’est pas suffisamment autonome.

    Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

    L’incident intervient au lendemain de la visite du nouveau chef de la police hongkongaise à Pékin. Il ne devrait rien arranger au climat de défiance qui n’a cessé de se renforcer ces derniers mois à Hong Kong entre la population et les forces de l’ordre.

    Recrutés en septembre par le Conseil indépendant des plaintes contre la police, ces cinq experts internationaux laissent entendre qu’ils ne sont pas en mesure d’accomplir leur mission. Celle-ci consistait à constater le travail de la police des polices, via l’organe chargé d’étudier les accusations lancées par certains protestataires contre les violences commises par les forces anti-émeutes. Las ! Les experts lâchent l’affaire et refusent de servir plus longtemps de caution.

    La commission jugée incapable de mener une « enquête indépendante »

    Parmi ces spécialistes du maintien de l’ordre figuraient Dennis O’Connor, ex-inspecteur chef de la police britannique, qui avait été chargé de rédiger un rapport à la suite des émeutes de Londres en 2011, ou encore le juge néo-zélandais Colin Doherty. Ils devaient publier leurs premières constatations d’ici à la fin du mois de janvier.

    Dans un communiqué justifiant ce retrait formel, ils affirment avoir constaté un « déficit crucial » dans les capacités du Conseil indépendant de mener justement une « enquête indépendante ».

    À plusieurs reprises ces dernières semaines, le panel a réclamé un élargissement des pouvoirs de l’organe de surveillance. Une demande aussitôt rejetée par Carrie Lam, la cheffe de l'exécutif, ainsi que par Anthony Neoh, le patron du Conseil indépendant lui-même. Ce dernier affirmait à un média d’État chinois, le mois dernier, que ses confrères étrangers « ne comprenaient pas la situation à Hong Kong ».

    ►À lire aussi : Hong Kong: 800 000 personnes dans la rue pour les six mois de la contestation

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.