GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Com

    Documentaire - Événement : « Karol Pila, l’enfant d’Auschwitz »

    media (C) Mémorial de la Shoah/Photo Evvy Eisen

    Le Mémorial de la Shoah a confié à RFI – le temps d’une émission - les témoignages saisissants de Karol Pila, l’un des plus jeunes enfants survivants d’Auschwitz, et de ses amis Henri Borlant et Simon Gutman : des paroles rares et inédites.

    En photo : Portrait de Karol et Nicole Pila, survivants de la Shoah (2002)

    « Mesdames, messieurs, je suis venu ici pour témoigner parce que c’est pour moi, à 80 ans, l’heure de parler… J’ai envie de me lâcher aujourd’hui, j’ai envie de me lâcher pour me libérer de mes blessures, afin que je puisse être libre de tout le poids de souffrance que j’ai du subir. Vous me voyez adulte mais sachez que c’est un enfant qui va parler.
    Je suis un enfant de Birkenau.
    J’avais douze ans.Je ne voulais pas mourir à Auschwitz. »
    Karol Pila

    Enfant, on ne pouvait pas survivre à Auschwitz, tout comme les personnes âgées, les femmes enceintes ou les gens malades, les nazis sélectionnaient sur la rampe d’arrivée du wagon et envoyaient directement ces catégories de juifs aux chambres à gaz. Seuls les adultes valides étaient utilisés pour le travail, jusqu’à ce qu’à leur tour, ils soient sélectionnés. A 80 ans, Karol donne la parole à l’enfant juif qu’il était. Un petit bonhomme de 8, 10, 12 ans confronté au quotidien aux nazis.

    L’histoire de Karol Pila est unique. C’est l’un des plus jeunes enfants survivants d’Auschwitz.

    Pour la première fois, Valérie Nivelon dans La marche du monde, propose d’écouter le témoignage de Karol mis en perspective avec les paroles de deux autres déportés : Simon Gutman, qui lui a donné de la nourriture car il était à la cuisine du camp, et Henri Borlant, l’un des derniers survivants, aujourd’hui, parmi les juifs déportés de France à Auschwitz.

    Les témoignages de Karol Pila, Simon Gutman et Henri Borlant seront présentés dans le documentaire sonore « Karol Pila, l’enfant d’Auschwitz » en présence de Jacques Fredj, Directeur du Mémorial de la Shoah, à l’occasion de la Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité.

    « C’est un des témoignages les plus forts, les plus bouleversants qui puisse exister sur la Shoah, parce que c’est celui d’un enfant, mais aussi parce que c’est celui d’un homme qui n’avait presque jamais parlé*, et cela s’entend.
    La parole de Karol Pila est un cri contenu toute une vie qui surgit de l’enfance. »
    Valérie Nivelon, rédactrice en chef de La marche du monde
     

    Ecouter La Marche du Monde en partenariat avec le Mémorial de la Shoah, dimanche 26 Janvier, à 10h10 sur l'antenne Monde (rediffusion à 21H10) et le samedi à 14h10 sur l'antenne Afrique.

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.